Elhadj Bayaguiou

Plusieurs jeunes citoyens de Daramagnaki, dans la préfecture de Télimélé ont contacté votre quotidien en ligne dans l’après-midi de ce mercredi, 7 février 2018, pour dénoncer une présence suspecte dans la sous-préfecture de certains responsables du RPG Arc-en-ciel dont l’honorable Kadé Bambaya, Madiou Barry et Elhadj Bayaguiou, tous venus spécialement de Conakry rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ceux qui ont contacté Guineematin.com croient savoir que cette mission du RPG Arc-en-ciel est venue spécialement de Conakry à Daramagnaki pour récupérer certains conseillers communaux élus sous la bannière de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) lors des dernières élections locales organisées le dimanche, 4 février 2018.

« L’actualité reste dominée à Daramagnaki par les élections locales. Elles ont été organisées. L’UFDG est devenue première. Le RPG s’est classé deuxième et l’UPR a occupé la troisième place. Mais, depuis que nous avons commencé la campagne électorale à Daramagnaki, nous n’avons eu en face de nous que le préfet et le député. Madiou Barry et Elhadj Bayaguiou ont quitté hier nuit Télimélé pour venir envoyer de l’argent. Ils sont venus faire de la corruption dans Daramagnaki. Ils sont venus dire qu’ils vont donner des fortes sommes d’argent pour acheter les conseillers élus sous la bannière de l’UFDG. Or, dans les 12 circonscriptions électorales de la préfecture c’est l’UFDG qui a gagné. Mais, on ne déverse l’argent nulle part ailleurs. S’ils utilisent l’argent ici, c’est parce que Daramagnaki est devenue une vache laitière dans la préfecture de Télimélé », a allégué le sieur Boubacar Diallo.

Selon ce jeune militant de l’UFDG, le RPG Arc-en-ciel veut réinstaller à la tête de la commune rurale de Daramagnaki quelqu’un qui a géré la collectivité pendant 5 ans sans résultat positif. « Ils veulent détruire la collectivité. Depuis que le président Alpha Condé est aux affaires ces gens là sont au niveau de la sous-préfecture. Mais, nous n’avons même pas un logement administratif. Le sous-préfet et son adjoint passent la nuit à Sangarédi dans Boké pour venir travailler à Daramagnaki. Il n’y a pas ce fonctionnaire qui passe la nuit à Daramagnaki, parce qu’il n’y a pas de logements administratifs. C’est une collectivité qui recouvre 1 milliard 150 millions de francs guinéens par an qui n’a même pas un logement administratif », a-t-il ajouté.

En partageant cette préoccupation avec Guineematin.com, Boubacar Diallo et ses amis se montrent conscients que leur parti UFDG a fait élire pour le prochain conseil communal des hommes et des femmes très vulnérables, en raison de l’extrême pauvreté qui sévit dans la contrée.

Elhadj Bayaguiou

Elhadj Bayaguiou

Qu’à cela ne tienne ! Interrogé sur les raisons de la présence de sa délégation à Daramagnaki, Elhadj Bayaguiou a commencé par apporter un rectificatif : « Madiou Barry n’est pas venu. Moi, je suis venu très tôt ce matin. Je suis présentement sur la route de Conakry. Nous en parlerons amplement demain jeudi, 8 février 2018 ».

Sur le fond du problème, l’opérateur économique explique que l’objet de cette mission est d’aplanir les divergences entre deux élus du RPG Arc-en-ciel qui veulent tous être maires de la commune rurale. « Si les deux portent candidats en même temps, nous allons perdre. Mais, si nous présentons un seul candidat avec l’appui des élus de l’Union pour le Renouveau et le Progrès (UPR), nous allons devancer l’UFDG d’une seule voix » a-t-il prévenu.

En réalité, à l’issue de ces élections, l’UFDG a obtenu 11 sièges contre 10 pour le RPG Arc-en-ciel et 2 pour l’UPR.

C’est cette position de faiseur de roi de l’UPR qui ouvre une rude bataille entre le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG. « Cette fois-ci, nous ne sommes pas venus pour ça. Nous reviendrons spécialement pour chercher à récupérer certains conseillers communaux. Ils n’ont pas à craindre, ils ne vont pas échapper » a conclu Elhadj Bayaguiou.

Parlant des prétendants au poste de maire de la commune rurale de Daramagnaki, le RPG Arc-en-ciel reste confronté aux ambitions de Mamadou Yébhé face à l’option Abdoulaye Thiam.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin