Un corps sans vie, en état de décomposition, a été retrouvé hier mardi 20 février 2018, dans une forêt de Dabadou, dans la sous-préfecture de Balandougou, située à 7 kilomètre de la commune urbaine de Kankan. Le corps a été découvert dans la brousse par un groupe de jeunes éleveurs à la recherche de leurs troupeaux pour des fins de vaccination, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Porté disparu depuis deux semaines, le corps de Bangaly Delamou, étudiant diplômé en plomberie, a été retrouvé sans vie entre les cailloux dans une forêt à Dabadou. Sur les lieux, les paires de chaussures de la victime étaient tachées de sangs.

Wowo Kpoghomou, un proche de la victime, a explique que « c’est à partir du 7 février que nous avons constaté la disparition de notre jeune frère. Depuis lors, nous étions à sa recherche. Nous avons fait des déclarations et des communiqués dans les radios, mais c’est hier dans les bandes de 20h, que j’ai reçu un appel de la part de la brigade de la gendarmerie de recherche, m’informant qu’il y’a des gens qui ont découvert un corps derrière Dabadou auprès d’un village. Nous sommes venus voir et effectivement c’était notre frère qui était porté disparu ».

Le sous préfet de Balandougou, Fanta Sékou Kourouma a expliqué les circonstances dans lesquelles il a appris la nouvelle avant d’en informer son chef hiérarchique. « C’est le chef secteur de Dabadou qui m’a appelé à 19h hier, qu’ils ont retrouvé un corps dans les bois. Sur le coup, j’ai informé le préfet et il m’a mis en rapport avec la gendarmerie ».

Aussi tôt informé, la brigade de recherche de la gendarmerie a dépêché une équipe sur les lieux. Après le constat, le corps a été remis aux parents de la victime qui s’apprêtaient à l’enterrer sur les lieux.

Pour l’heure, l’on ignore les circonstances dans les quelles ce jeune a trouvé la mort.

De Kankan, Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin