Les autorités guinéennes, avec leurs partenaires, ont lancé ce jeudi 22 février 2018, le projet d’interconnexion électrique 225 kilovolts Guinée-Mali. La cérémonie, tenue dans un réceptif hôtelier de la place, a regroupé des cadres d’Electricité De Guinée, des ministères de l’Energie, de la Coopération, de la Banque Africaine de Développement, de l’Union Européenne, la Banque Islamique de Développement a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le lancement de ce projet d’interconnexion intervient à un moment où la Guinée connait l’existence de nombreux chantiers d’aménagement hydroélectrique. Selon Mamady Kakoro, directeur du projet, cette interconnexion a pour objectif pour la Guinée, avec le développement de Kaléta, de Souapiti et de tous les autres barrages, « d’assurer la couverture nationale en matière d’électricité. Le deuxième objectif est de transformer le potentiel hydroélectrique de la Guinée, château d’eau d’Afrique de l’Ouest, en un pays producteur et exportateur d’énergie au bénéfice des populations de la sous-région ».

Mamady Kakoro

Le projet Guinée-Mali, a précisé monsieur Kakoro, « est une ligne qui va quitter le poste de Nzérékoré pour desservir toutes les villes de l’Est de la Guinée, Beyla, Kérouané, Kankan, passer sur le site de l’autre projet hydroélectrique de Fömi, et aller raccorder la ville de Siguiri pour aller rattraper la ligne du Mali vers le poste de Sanankoroba. Le projet permet donc d’électrifier complètement la Forêt et la Haute Guinée, ça permet aussi d’évacuer le supplément d’énergie vers la République du Mali. Et à travers le Mali, d’autres pays de la sous-région comme les pays de l’OMVS, les pays de l’OMVG et les pays de la Mano River Union ».

Le projet va porter sur la construction d’une ligne de 714 kilomètres et permettra d’implanter des postes de distribution au niveau des grandes villes. Son financement est soutenu par la BAD (Banque Africaine de Développement), la Banque Mondiale et l’Union Européenne.

Selon Mamady Kakoro « sur le volet Mali et sur le volet Guinée, la Guinée a la plus grande composante qui est à peu près de 300 millions d’Euros qui va non seulement porter sur l’autoroute de l’énergie pour raccorder les différentes villes comme Beyla, N’zérékoré, Kérouané, Kankan, Siguiri et à partir du poste de Fomi, la ville de Kouroussa. Mais nous allons aussi prendre toute une bande de 20 kilomètres pour électrifier les localités villageoises ».

Sékou Sanfina Diakité

Le Secrétaire Générale du ministère de l’Energie, Sékou Sanfina Diakité, a salué les efforts fournis par le pouvoir actuel pour tenter de sortir progressivement la Guinée et même les pays voisins de l’obscurité. Il a également remercié les partenaires qui ont accepté d’accompagner le projet qui va s’étaler sur quatre ans.

Les partenaires vont à leur tour réaffirmer leur volonté d’accompagner la Guinée dans l’accès à l’électricité. Une manière de s’impliquer dans la lutte pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin