L’ONG française « Le Partenariat » et l’ambassade du Japon en Guinée ont signé ce jeudi 22 février 2018 à Conakry, un contrat de don du projet d’accès à l’eau et à l’assainissement pour quatre écoles de Lafou, commune rurale de la préfecture de Lélouma. Cet appui du gouvernement Japonais permettra d’améliorer les conditions sanitaires et de fournir une sensibilisation à l’environnement des quatre écoles primaires concernées, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La cérémonie de signature de ce contrat de don entre l’ambassadeur du Japon en Guinée et le coordinateur de l’ONG « Le Partenariat », a eu lieu à la résidence de l’ambassadeur en présence des représentants du gouvernement guinéen, des autorités éducatives de Labé et de la commune rurale de Lafou. A cette occasion, Nicolas Martin, coordinateur de l’ONG « Le Partenariat », a expliqué l’importance de ce projet pour les écoles bénéficiaires : « L’important don accordé par l’ambassade du Japon d’un montant de 124 437 dollars (1 milliard 083 millions de francs guinéens) permettra d’assurer, la réalisation de quatre forages, la construction de trois clôtures grillagées, la construction ou réhabilitation de 19 cabines de latrines, la formation de quatre comités de gestion des points d’eau, la formation de quatre comités de développement de l’école, la formation des élèves et enseignants des quatre écoles en eau, hygiène et gestion des menstrues, la formation d’élèves des quatre écoles en environnement et développement durable. L’appui de l’ambassade du Japon est un merveilleux encouragement pour le l’ONG Le Partenariat qui va pouvoir augmenter l’impact de son programme dans une région ou près de 80% des écoles n’ont pas accès à l’eau potable. Ce don des Japonais pour les Guinéens à travers une ONG française, est également une source de motivation supplémentaire pour nos partenaires, les services déconcentrés, les services décentralisés et autres ONG, qui vient valider le travail mené conjointement depuis deux ans et demie. Je m’engage donc ici au nom de l’ONG Le Partenariat, à utiliser de la meilleure manière qu’il soit le don que vous nous apportez pour une amélioration des conditions de vie des élèves, des enseignants, des parents d’élèves, c’est-à-dire des communautés guinéennes en général », a indiqué Nicolas Martin, ajoutant que les autres partenaires financiers de l’ONG « Le Partenariat » seront également mobilisés, pour financer des activités complémentaires dans ces quatre écoles, dont notamment le reboisement et la formation des enseignants en eau, hygiène et assainissement.

De son côté, l’ambassadeur du Japon en Guinée, Hisanobu Hasama, est revenu sur les raisons qui ont amené le Japon à financer ce programme : « L’épidémie à virus Ebola qu’a connu la Guinée, ainsi que les épidémies chroniques de Choléra des années précédentes, ont montré toute la pertinence de fournir des conditions sanitaires décentes aux structures accueillant du public, dont les écoles. L’accès à l’eau et à des latrines, les gestes d’hygiène, la sensibilisation à un environnement sain ont grandement contribué à faire reculer les risques de ces épidémies. Or, nombre d’écoles primaires, notamment en milieu rural, sont dépourvues d’installations sanitaires et de puits. Les enfants et les enseignants n’ont pas toujours les réflexes d’hygiène qui sauvent… C’est pourquoi il est important de continuer à soutenir les efforts de la Guinée dans la scolarisation et la construction d’infrastructures, mais aussi dans les efforts d’amélioration du cadre de vie des élèves, dont l’hygiène est une composante essentielle. C’est pourquoi le gouvernement du Japon a accepté de financer ce projet, qui aide à préparer l’avenir de la Guinée », a dit le diplomate Japonais.

La signature de ce contrat de don d’1 milliard 083 millions de francs guinéens, ouvre la voie au lancement des travaux sur le terrain. Ce qui réjouit l’inspection régionale de l’éducation de Labé, représentée à la cérémonie par Ibrahima Sory Dabaya Barry : « Ce don qui est destiné à réaliser des points d’eau, des latrines et des clôtures dans nos écoles, va améliorer les conditions de vie et d’apprentissage de près de 600 élèves dont la moitié est composée de filles. Aussi, ce financement qui est un appui à l’ONG Le Partenariat dans son volet programme d’accès à l’eau en milieu scolaire, contribuera à augmenter le nombre d’écoles que Le Partenariat est en train d’accompagner dans le cadre de l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans la région de Labé. Que Le Partenariat trouve ici l’expression de toute notre gratitude pour les efforts déjà consentis au niveau des écoles de Malèyah 2, Daka 2, Thyndel Franco-arabe… Egalement, que la France, terre d’origine de l’ONG Le Partenariat soit vivement remerciée et à travers l’ambassade de France et les autres partenaires techniques et financiers qui appuient Le Partenariat. Cet appui du Japon à une ONG française qui œuvre à l’amélioration des conditions de vie et d’études des élèves guinéens, est un bel exemple de synergie d’actions entre des partenaires techniques et financiers », a-t-il affirmé. Il a promis que l’inspection régionale de l’éducation de Labé ne ménagera aucun effort pour assurer le suivi de l’exécution des travaux tant dans le respect des normes que celui des délais de réalisation.

Egalement présent à cette cérémonie, le secrétaire général de la commune rurale de Lafou, a remercié les donateurs et a exprimé la reconnaissance des habitants de Lafou à leur endroit : « Au nom de la population de Lafou, j’ai l’honneur et le grand privilège de prendre la parole pour remercier du fond du cœur les partenaires au développement en général, le peuple et le gouvernement Japonais en particulier pour cette convention de financement grâce à la politique d’ouverture prônée par monsieur le Président de la République le professeur Alpha Condé. Cette enveloppe vient à point nommé pour la collectivité de Lafou en général et les écoles communautaires de Hackou, Longoma, Doghol Timbobhé et Garantan…Les populations de Lafou saluent et encouragent les démarches fructueuses menées par la coopération française à travers l’ONG Le Partenariat au niveau de nos collectivités pour les actions réalisées et celles en cours de réalisation », a dit Mamadou Saliou Baldé.

A rappeler que L’ONG « Le Partenariat » déploie depuis septembre 2015 dans la région de Labé, avec l’ensemble de ses partenaires, le programme d’accès à l’eau en milieu scolaire, qui vise l’amélioration des conditions de vie scolaire, en apportant l’accès à l’eau, à l’assainissement et à la sécurisation dans les écoles. Des sensibilisations en eau, hygiène, assainissement et environnement sont menées dans les écoles, dans lesquelles le programme intervient pour qu’elles deviennent des écoles modèles en termes de bonnes pratiques d’hygiène.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin