Un affrontement a opposé ce jeudi 22 février 2018, des habitants de deux localités de la préfecture de Siguiri. Le bilan de cet affrontement fait état de 4 blessés graves, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Ce sont des habitants du district de Niandakoura, situé à 8 Km de la commune urbaine de Siguiri et du secteur Bakary Sakola, qui se sont affrontés ce jeudi 22 février 2018 aux environs de 10 heures du matin. A l’origine du problème, un fleuve situé entre les deux villages et dont chacun se dit propriétaire d’une partie. « Cette partie du fleuve (autour de laquelle est né ce conflit NDRL) nous appartient, il existe une limite entre nous. Mais il y’a quelques jours, les citoyens de Niandakoura sont venus installer une machine de dragage d’eau sur les lieux. Ce jeudi matin donc, on a envoyé des émissaires pour leur dire d’arrêter le travail, c’est ainsi qu’ils se sont attaqués à eux en blessant les 4 émissaires », témoigne le président de la jeunesse de Bakary Sakola, Moussa Keita, que nous avons joint par téléphone.

Une version aussitôt démentie par le président du district de Niandankoura, Elhadj Fabou Doumbouya : « Leur grand-parent Bakary Sacko dont le village porte le nom, est venu demander à notre grand-père une partie de terre pour s’installer, demande acceptée par notre grand-père qui leur a cédé une partie de nos terres. Aujourd’hui, ils réclament toutes les parties, ils ont armé aujourd’hui 4 jeunes qui sont venus s’attaquer à nos travailleurs et on a saisi leurs armes, mais aucune personne n’a été blessée ici », soutient-il.

Selon le président du district de Niandankoura, les quatre fusils saisis dans les mains des jeunes qui sont allés les attaquer se trouvent avec lui. Quant aux quatre jeunes blessés, Toumany Diakité, Mamadi Condé, Madou Keita et Lancei Condé, ils se trouvent à l’hôpital préfectoral de Siguiri pour des soins.

Pour l’instant, aucune autorité locale de Siguiri n’a réagi et aucune arrestation n’a été signalée suite à cet affrontement.

De Siguiri, Bérété Lancei Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin