image d’archive

La première journée ville morte décrétée par l’opposition guinéenne se prolonge jusqu’à tard la nuit, ce lundi, 26 février 2018. Selon le constat fait par un journaliste de Guineematin.com, des jeunes en colère ont pris le contrôle de la route et empêché toute circulation.

Un peu plutôt, à 18 heures, un jeune de 32 ans a été tué par balle et plusieurs autres ont été blessés sur la route Le Prince, notamment entre Bambéto et Hamdallaye. Mais, cette nuit, c’est la paisible corniche de Kipé qui est sérieusement perturbée.

Mais, à 22 heures 10 minutes, plusieurs tirs ont été entendus entre le centre émetteur et le lycée Kipé.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin