Le ministre de la Ville et de l’Aménagement du territoire continue sa tournée à l’intérieur du pays. C’est dans ce cadre que Dr Ibrahima Kourouma est arrivé à Labé où il a rencontré de nombreux acteurs du domaine. C’est la salle de conférence du gouvernorat de Labé qui a servi de cadre à cette cérémonie qui a réuni les cadres régionaux, préfectoraux de l’urbanisme ainsi que l’ensemble des présidents des 28 quartiers de la commune urbaine de Labé, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses correspondants dans la région.

Le gouverneur de Labé, Sadou Keita s’est réjouit de la visite du ministre Kourouma. Il s’est engagé au nom des 5 préfectures de la région d’accompagner le ministre dans les reformes engagées par le département de la Ville et de l’Aménagement du territoire.

Le directeur régional de la ville et de l’aménagement du territoire de Labé, Ibrahima Kaba est revenu sur l’état dans lequel se trouvent les domaines appartenant à l’Etat dans la région. Il a ensuite suggéré au ministre de mettre en place des postes de directeurs préfectoraux de la ville et de l’aménagement du territoire, en lieu et place des directeurs régionaux. Au dire de Mr. Ibrahima Kaba, cette suppression va permettre de mettre fin à la cacophonie et parfois même aux conflits de compétence qui arrivent quelques fois dans les attributions des deux postes.

Une intervention qui a mis en colère Dr Ibrahima Kourouma qui a violement répliqué. « J’ai écouté le directeur régional, mais je ne fais pas une critique. Cela démontre que vous mettez à nu même votre carence. C’est pourquoi je vous ai stoppé pour dire que je souhaite qu’on discute en réunion technique pour éviter que face à cette population que vous mettiez à nu votre carence. Vous ne pouvez pas expliquer que vous ne soyez pas capable de gérer des directeurs préfectoraux. Quand vous parlez aujourd’hui de déficit de personnel, est-ce que vous souhaitez que ce personnel soit remplacé ? Parce que vous parlez de déficit de personnel dans le cas des fonctionnaires. Mais vous avez des contractuels, vous avez des bénévoles qui font des aménagements pour vous, qui vendent des terrains pour vous, mais vous ne les citez pas », accuse-t-il.

En tapant du poing sur la table, Dr Ibrahima Kourouma promet : « les choses doivent changer. Je retourne avec tous les plans d’aménagements de chacune des préfectures, le temps pour que mon département revienne et dépose sur terre un cas discutable devant les autorités et les élus locaux tous les domaines à mettre en valeur pour l’intérêt de la population ».

Tout de même, le ministre Kourouma s’est félicité du fait que Labé ait mille (1000) hectares de domaines réservés à L’Etat. « Tous les domaines bradés ou vendus seront récupérés par l’Etat. Cela coûtera ce que ça va couter, mais l’Etat finira par récupérer ses domaines. Car la préservation de ces domaines va offrir un cadre de vie et un espace plus confortable à la population», martèle-t-il.

En outre, Dr. Ibrahima Kourouma a précisé qu’aujourd’hui, tous les problèmes à la justice sont à plus de 80% des conflits domaniaux, conséquences du mauvais aménagement. Le ministre a promis que toutes les dispositions seront prises pour que la situation change.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin