La 5ème revue annuelle du programme conjoint « l’accélération de l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous » a ouvert ses portes ce lundi 12 mars 2018 à Conakry. Cette rencontre de 3 jours Co-organisée par les ministères de l’Energie et de l’Hydraulique et celui de l’environnement des eaux et forêts est appuyée techniquement et financièrement par les Royaumes des Pays-Bas et d’Angleterre et l’UNICEF.

Dans son discours de circonstance, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique est revenu sur les enjeux de cette rencontre.

C’est pour moi un réel plaisir et un grand honneur de vous souhaiter, au nom de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat le Professeur Alpha Condé et au gouvernement, la bienvenue et un agréable séjour de travail en terre africaine de Guinée.

Nous nous réjouissons de vous accueillir d’autant plus que la tenue de cette 5ème Revue du programme DGIS en Guinée est l’expression de notre volonté de partager nos expériences dans le secteur de l’Eau Hygiène et Assainissement (EHA) dans notre cité, à Conakry.

Mesdames et Messieurs

Chers participants

Le programme d’appui à l’accélération de l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous en Guinée que vous avez conjointement accepté de financer a contribué :

  • En termes d’accès aux servies EHA, à l’amélioration significative des indicateurs d’accès à l’eau et à l’assainissement en milieu rural.
  • En termes des urgences humanitaires, le gouvernement des Pays-Bas a apporté un appui significatif à la victoire sur la maladie à virus Ebola de 2014 jusqu’au 1er juin 2016, date de la déclaration de la fin de l’épidémie.

Ces fonds ont touché 1 927 332 personnes pour rompre la chaine de contamination de la maladie à virus Ebola dans les zones les plus affectées.

C’est le lieu de remercier de nouveau le gouvernement des Pays-Bas pour la diligence dont il a fait preuve en autorisant la réaffectation des fonds du programme DGIS à la lutte contre la maladie à virus Ebola : financement disponible pour besoin d’urgence.

– En termes de recevabilité et de durabilité, le programme a accompagné les communes rurales pour le déploiement du Service Public de l’Eau et l’ Assainissement Total Piloté par les communautés (ATPC) à base communale.

La tenue de cette revue en Guinée rassure une fois de plus la position du gouvernement guinéen, à mieux œuvrer pour le respect des engagements pris, lors de la réunion de Haut Niveau à Washington en 2012.

Ces engagements ne sont que l’expression de notre désir de participer, à défaut de pouvoir réaliser l’entièreté du programme dans le domaine de L’EHA.

Soyez assurés que le pacte de durabilité dans lequel nous sommes engagés sera garanti par l’appropriation des ouvrages par les bénéficiaires.

Mesdames et Messieurs

En Guinée, la vision de son Excellence Monsieur le Président de la République, exprimée dans les actes du gouvernement et les investissements dans le secteur de l’EHA s’accompagnent d’une stratégie de soutien véritable aux capacités locales. Le transfert de la maitrise d’ouvrages communaux est en cours. C’est la qualité des opérations menées et leur fixation dans nos réalités qui vont assurer la durabilité des investissements.

Aussi, je voudrais encore adresser les remerciements de tous les pays ici représentés, au gouvernement des Pays-Bas, de la Grande Bretagne et à l’UNICEF pour l’appui constant qu’ils ne cessent de nous apporter à travers l’accès aux services d’eau, d’hygiène et d’assainissement en faveur de nos femmes et de nos enfants.

C’est également le lieu de remercier Son Monsieur le Professeur Alpha Condé, président de la République, Chef de l’Etat , pour tous les efforts qu’il est aujourd’hui entrain de déployer pour le rétablissement et le renforcement de nos liens de coopération avec le Royaume des Pays-Bas.

Mesdames et Messieurs les participants

Cette revue doit permettre à chaque pays d’évaluer, à juste valeur, les forces et les faiblesses enregistrées pendant la mise en œuvre du programme. Cet état de fait doit contribuer à corriger nos imperfections pour l’atteinte de résultats plus performants qui sont le gage d’une meilleure coopération dans le futur.

Mesdames et Messieurs les partenaires techniques et financiers,

J’ose espérer que la présente revue et la visite de terrain qui l’a précédée vous mèneront vers plus d’écoute des besoins de nos populations toujours importants à cause des effets néfastes du changement climatique et de la faiblesse d’investissement dans le secteur de l’EHA.

La poursuite de la coopération avec vos institutions est vivement sollicitée parce que respectueuse des droits humains.

La cellule de communication du département

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin