La grève de enseignants, déclenchée par le SLECG depuis un mois prend de l’ampleur et suscite assez d’inquiétudes chez bon nombre de citoyens. Une situation qui fait révolter les parents d’élèves qui sont sortis un peu partout pour barricader les rues de capitale pour réclamer le retour de leur enfants dans les écoles.

Très tôt, dans la matinée de ce mardi, 13 mars 2018, des mères de famille sont sorties nombreuses à Lambanyi, dans la commune de Ratoma, pour ériger des barricades et brûler des pneus sur la chaussée. Elles scandent des slogans hostiles au régime en place comme « Alpha zéro », « nos enfants à l’école »…, a constaté un reporter de Guineematin.com qui est sur place.

Sorties à 7 heures 40 minutes, c’est femmes ont brûlé des pneus au carrefour Lambanyi, au marché et à quelques mètres de la station Shell.

A rappeler que les activités commerciales sont actuellement est au ralenti : les magasins et boutiques sont fermés, la banque locale, BCIGUI, est également fermée.

Au moment où nous écrivons cette dépêche, l’asthénosphère était très tendue sur cette corniche qui était pourtant reconnue pour son calme…

A suivre !

De Lambanyi, Ramatoulaye Diallo pour Guinneematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin