Comme annoncé dans nos précédentes publications, les manifestations continuent de faire des victimes en vies humaines à Conakry. Dans la matinée de ce mercredi, 14 mars 2018, aux environs de 11 heures 30, le jeune Boubacar Barry, a été tué par balles dans son quartier, Wanindara.

Rencontré à la polyclinique de Dixinn où le corps a été déposé pour la première fois, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, s’est dit consterné par cet autre assassinat. « Je suis consterné parce que je sais que le jeune Boubacar Barry qui est âgé de 26 ans, n’aura pas droit à la justice. C’est vraiment triste pour notre pays ; et, je ne peux que condamner, encore une fois, énergiquement ces assassinats ciblés contre les citoyens de notre pays », a-t-il introduit.

Selon le président de l’UFDG, Boubacar Barry est la 91ème victime du régime Alpha Condé. « Boubacar Barry est le 91ème jeune tué depuis que Alpha Condé est là. Des jeunes qui n’ont rien fait que d’exercer un droit constitutionnel et dont certains ne participaient même pas à des manifestations. Les familles n’ont même pas eu droit à une compassion du gouvernement ou à une indemnisation, encore moins à une enquête quelconque. On considère qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière de ce pays ».

Mais, l’assassinat de ce jeune est loin d’entamer la détermination des opposants contre le régime Alpha Condé ! Au contraire, «il faut que la mobilisation reste maintenue pour qu’on mette fin à cet état de fait », a dit le chef de file de l’opposition guinéenne.

Selon Cellou Dalein Diallo, les guinéens ne peuvent plus accepter d’être tués par les forces de l’ordre. « On ne peut pas continuer à accepter qu’on nous tue comme ça, sans jamais qu’il y ait une suite judiciaire», a-t-il insisté tout en adressant ses condoléances aux jeunes et au peuple de Guinée. « C’est le peuple de Guinée qui est victime de ça. On agresse les gens, pille les maisons, insulte les femmes et tue les jeunes dans un quartier parce que les habitants de ce quartier ne sont pas considérés par Alpha Condé comme des citoyens de la République. Ce n’est pas acceptable », a insisté le président de l’UFDG.

A rappeler que le corps de Boubacar Barry a été finalement déposé à la morgue de l’hôpital national Ignace Deen sous la conduite du trésorier national de l’UFDG, Maladho Diallo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin