En ce début de la matinée de ce mercredi, 14 mars 2018, des jeunes ont commencé à barricader certaines parties de la route Le Prince. Entre Koloma et Bambéto des jeunes et des enfants sont au milieu de la chaussée au niveau de la mosquée Turque. Ils sont munis de cailloux et de bâtons pour empêcher les véhicules de passer, a constaté le reporter de Guineematin.com qui est sur place.

Si vers 7 heures 50′ quelques véhicules circulaient librement sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa, ce n’est plus le cas. Vers 8 heures 25′, la circulation est paralysée. Hamdallaye-Bambéto ne passe plus.

Par ailleurs, une épaisse fumée noire est perceptible vers le carrefour Dar-Es-Salam. À Bambéto, de nombreux automobilistes rebroussent chemin. Au niveau du carrefour, il n’y a pas l’ombre d’un agent.

Même scénario à Koloma où les boutiques et magasins sont fermés. Les taxi-motards profitent pour faire payer cher tout déplacement.

A rappeler que l’opposition a appelé à une manifestation de rue pour protester contre ce qu’elle appelle la manipulation des votes des citoyens par les Commissions administratives des votes (CACV) à l’occasion de dernières élections locales du 04 février dernier.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin