Makiou Sall, maire de Dubréka

Après Boubacar Barry, âgé de 26 ans et Mamadou Baïlo Diallo, âgé de 22 ans, tués à Wanindra hier, mercredi 14 mars 2018, c’est Mamadou Saïdou Diallo, âgé de 25 ans, qui est tombé sous les balles des forces de l’ordre lors des manifestations à Baïlobaya centre, dans la commune de Dubréka, a appris Guinematin.com du maire de la commune.

Selon monsieur Mackiou Sall, premier responsable de la commune urbaine de Dubréka, le jeune Mamadou Saïdou Diallo, âgé de 25 ans, est originaire de la préfecture de Labé. Il a reçu une balle hier, mercredi 14 mars 2018, aux environs de 21 heures, dans son quartier, à Baîlobaya centre, dans la commune urbaine de Dubréka. « D’après les informations à ma disposition, le jeune a été tué à bout portant par des éléments de la Bac numéro 8. Il a reçu la balle au niveau du ventre », a précisé le président de la délégation spéciale de Dubréka, Mackiou Sall.

Ce matin, au moment où le maire de Dubréka était au téléphone avec Guineematin.com, il était en route, avec les membres de la famille de Mamadou Saïdou Diallo pour déposer le corps à la morgue de l’hôpital national Ignace Deen.

Cet autre assassinat porte ainsi le nombre de morts par balles à trois ; et, on apprend qu’il y a plusieurs autres blessés pour la seule journée d’hier.

A rappeler que l’opposition avait appelé à des manifestations de rue pour réclamer la publication des vrais résultats sortis des urnes lors des élections locales du 04 février dernier. Les adversaires du régime Alpha Condé accusent les commissions administratives de centralisation des votes (CACV) d’avoir écarté plusieurs procès-verbaux qui leur sont favorables pour faire passer les candidats du parti au pouvoir dans les communes et quartiers de Conakry, Dubréka, Kindia, etc.

A suivre !

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin