C’est sous une forte tension que le principal parti de l’opposition guinéenne a tenu son assemblée générale ordinaire ce samedi, 17 mars 2018 à son siège à la Minière. La rencontre a été présidée par Cellou Dalein Diallo, accompagné de certains de ses lieutenants, rapporte deux journalistes de Guineematin.com qui étaient sur place.

Dans son discours de circonstance, Cellou Dalein Diallo est revenu sur l’arrestation et la détention de Boubacar Diallo, alias Grenade… « Face aux dénonciations que nous sommes en train de faire, face à la prise de conscience de l’opinion nationale et de la communauté internationale, de l’inacceptabilité de ces crimes, monsieur Alpha Condé trouve le moyen de dire :  »bon ! On va monter un dossier pour dire que c’est l’UFDG qui assassine les militants de l’UFDG ». Mais, c’est ridicule ! Le ridicule ne tue pas ; sinon, il n’y aurait pas de survivants à Sékoutouréya, ils seraient tous morts. Et, comment ils ont fait ? J’ai été informé du montage ; mais, je n’arrivais pas à croire. Qu’est-ce qui s’est passé ? La volonté d’instrumentaliser un militant de l’UFDG, ils ont repéré « Grenade ». Bah Oury l’a conduit chez monsieur Kénéma, le chargé des renseignements de monsieur Alpha Condé. Le contact a été établit sous l’effet de l’intimidation et de la corruption. Ils décident de l’utiliser pour mettre à l’évidence, selon eux, la responsabilité d’Ousmane Gaoual, de Halimatou Diallo et de Cellou dans l’assassinat des militants de l’UFDG ; mais, c’est ridicule ! Lorsque j’ai été au courant de cette machination, j’ai dit non, ce n’est pas possible, ça ne sera pas crédible ! Parce que leur objectif c’est quoi ? C’est de décrédibiliser Cellou vis-à-vis de sa base, me séparer de mes militants ; c’est impossible ! Les gens savent qui a tiré sur leurs enfants et ils savent qu’on se bat depuis 2012 pour que justice soit faite, pour que les enquêtes soient menées et pour que les coupables répondent devant la loi. A toutes les négociations politiques, nous avons revendiqué l’ouverture d’enquêtes pour que les auteurs et commanditaires des crimes soient recherchés, identifiés parce que c’est des citoyens. Ce n’est pas parce que c’est des militants de l’UFDG ou des peulhs que nous avons demandé cela, c’est parce que nous sommes républicains. Nous tenons à l’unité de la nation, à l’égalité des citoyens et à la justice pour tout le monde », a notamment expliqué Cellou Dalein Diallo, avant de rappeler avec quelle condition les accords politiques de 2013, 2014 et 2015 ont été signés.

A suivre !

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin