Après la suspension de la grève des enseignants, l’inspecteur régional de l’éducation de Mamou a effectué une tournée dans les écoles relevant de sa juridiction. Mory Sangaré, accompagné de plusieurs cadres de l’IRE, va s’assurer de la reprise des cours et encourager les acteurs concernés à redoubler d’efforts pour boucler les programmes d’enseignement dans des bonnes conditions, a constaté un correspondant de Guineematin.com basé à Mamou.

C’est par la préfecture de Pita que l’inspecteur régional de l’éducation de Mamou a entamé sa tournée avant-hier, lundi 19 mars 2018. Mory Sangaré et sa suite ont sillonné plusieurs établissements scolaires de la préfecture, pour s’assurer de la reprise effective des cours. Il en a profité pour encourager les enseignants, les élèves et les encadreurs chacun en ce qui le concerne, à jouer sa partition pour l’achèvement des programmes dans des bonnes conditions.

« Avant tout, au nom de l’inspection régionale de l’éducation de Mamou et à mon nom personnel, je remercie les enseignants de la région en général et ceux de Pita et Dalaba en particulier. En Guinée, nous avons une mauvaise tradition, quand l’école ouvre ses portes à mi-semaine, les élèves et certains enseignants sacrifient le reste des jours de cette semaine. Alors nous vous invitons à plus d’ardeur pour finir les programmes. Le meilleur calendrier n’est pas celui élaboré par la DPE ni par L’IRE, mais celui élaboré par l’enseignant lui-même. C’est lui le maître de sa matière, il connait parfaitement ses élèves. Si ce dernier élabore un emploi du temps, il réussira », a dit l’inspecteur régional de l’éducation.

Avant lui, c’est le directeur préfectoral de l’éducation de Pita qui avait pris la parole, pour faire le point de la situation de la reprise des cours dans la préfecture. Abdoulaye Barry a indiqué que tous les enseignants et la grande majorité des élèves sont en classes : « Ce lundi, plus de 93% des élèves sont présents, et tous les enseignants sont également venus très motivés et engagés. Un nouvel emploi du temps sera élaboré pour finir les programmes en temps réel comme à l’accoutumée », a-t-il promis.

Quant à Elhadj Ibrahima Bah, préfet de Pita, également présent à cette rencontre, il a invité les parents d’élèves à jouer leur partition pour la réussite de l’année scolaire en cours : « Ce matin, nous étions en tournée dans les écoles de la commune pour constater si réellement la rentrée a été effective. Cette situation préoccupe tout le monde y compris les parents d’élèves, c’est pourquoi j’invite les parents d’élèves de s’engager profondément, sérieusement pour que les enfants soient régulièrement à l’école tous les jours pour sauver l’année scolaire 2018 », a exhorté le préfet.

Après Pita, l’IRE de Mamou a sillonné hier, mardi 20 mars 2018, plusieurs écoles des préfectures de Dalaba et Mamou.

Nous y reviendrons !

De retour de Pita, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin