Une importante réunion s’est tenue hier dimanche, 25 mars 2018, au siège du Sotikèmo de Kindia dans la commune urbaine. Elle a regroupé les sages des coordinations des différentes régions naturelles représentées dans la préfecture, des habitants et des ressortissants de la ville, autour de la lutte contre les divisions sociales, mais aussi la préservation de la paix à Kindia, rapporte un correspondant de Guinéematin.com dans la préfecture.

La crise post-électorale que vit la Guinée est fortement ressentie dans la préfecture de Kindia. Ces dernières semaines, plusieurs manifestations de rue émaillées quelques fois de scènes de violence ont été enregistrées dans la commune urbaine. Une situation qui inquiète le doyen des sages de la préfecture (Sotikèmo), Elhadj Damodou Camara.

C’est pourquoi, il a convoqué cette rencontre qui a mobilisé de nombreux fils résidents et ressortissants de Kindia, ainsi que les sages de la ville pour prôner la paix et l’unité dans la préfecture. « Depuis que Kindia a été fondé, il y a de cela des années et des années, mais sa population a toujours vécu dans la paix et dans la quiétude. Il ne faudrait pas que la politique vienne nous diviser. Ce n’est pas l’éducation que nos parents nous ont laissée. Alors, je demande à tous ceux qui vivent à Kindia d’œuvrer pour la paix et l’unité », a lancé le Sotikèmo de Kindia.

Cette rencontre a été saluée par les sages présents. Ces derniers ont promis d’ailleurs de s’impliquer pour éviter une implosion du tissu social, et pour le maintien de la paix et la quiétude à Kindia. « Je me trouve étant entièrement de Kindia, je ne suis pas un étranger et je refuse de l’être. Donc rien ne vaut la paix, c’est avec la paix qu’on construit tout. Sans paix, y a pas de bonheur, y a pas de développement. Nous voulons le développement de Kindia, on n’acceptera pas qu’il y ait la pagaille dans cette ville », a déclaré Elhadj Boubacar Barry, porte-parole de la coordination des Fulbhés et Haali poular de Guinée à Kindia.

Dans le même souci de préserver la paix et l’unité entre l’ensemble des habitants de la cité des agrumes, l’association des femmes musulmanes pour la paix a organisé aussi une lecture du sain coran dans la grande mosquée de Tafory. Une façon pour elle d’implorer la grâce de Dieu pour la paix et la quiétude sociale dans la ville. « Nous appelons tout le monde que tu sois forestier, malinké, peul ou soussou, qu’on se donne la main pour faire avancer Kindia. Y a eu des remue-ménages qui nous ont inquiétées. Donc entant que femmes, nous ne pouvons pas rester les bras croisés sans faire face à cette crise politique qui veut diviser nos enfants. C’est pourquoi nous avons organisé la lecture du sain coran pour implorer Dieu afin qu’il y ait la paix à Kindia et l’entente entre nos fils. Nous prions tous ceux qui sont à Kindia sans exception de cesser la violence, qu’on se donne les mains pour que Kindia vive dans la paix », a déclaré à cette occasion, Hadja Fatoumata Ballet Keita, membre de l’association des femmes musulmanes pour la paix à Kindia.

A rappeler que les tensions palpables actuellement dans la ville de Kindia, sont apparues suite à la publication des résultats des élections locales du 04 février 2018. Résultats contestés par l’UFDG qui crie à un hold-up électoral et exige la publication des résultats issus des urnes.

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tél. : 623 78 43 73

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin