Dans la matinée de ce lundi, 26 mars 2018, l’ancien Premier ministre, désormais Médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana, s’est rendu au QG de l’UFDG, à Hamdallaye CBG pour rencontrer le chef de file de l’opposition, a appris Guineematin.com cet après-midi.

Au sortir de la rencontre, Cellou Dalein Diallo s’est exprimé sur la quintessence de leur tête à tête. « Le médiateur est venu nous rencontrer, nous avons salué cette initiative et nous l’avons encouragé. On n’a pas manqué de rappeler que cet exercice sera difficile parce que la crise de confiance est très forte et les contentieux nombreux. L’Etat a une grande responsabilité. Or, il n’est pas facile de dire à l’Etat qu’il a tort. Nous le jugerons sur les actes. Pour le moment, il y a une présomption de confiance. A ce stade, on ne peut pas dire qu’on lui fait absolument confiance ; mais, on le jugera sur les actes. Il est du RPG et il était Premier ministre », a rappelé Cellou Dalein Diallo.

Pour le chef de file de l’opposition guinéenne, lui et ses pairs verront si Mohamed Saïd Fofana portera le manteau d’un vrai Médiateur ou pas. « Maintenant, on le verra ! Si son costume de médiateur est neutre, impartial et soucieux de l’équilibre de la nation, naturellement, il aura tout notre appui », a-t-il promis.

Le président de l’UFDG dit avoir rappelé à son hôte que la paix se construit par la justice, le respect des lois et des droits des autres. « Nous souhaitons que prévalent en Guinée le droit, la vérité et les bonnes pratiques. S’il est défenseur de ces valeurs, il bénéficiera de l’appui de l’opposition toute entière », a précisé Cellou Dalein Diallo.

Il faut rappeler que cette rencontre entre Mohamed Saïd Fofana et les opposants intervient à la veille d’une journée ‘’ville morte’’ qui est prévue demain, mardi 27 mars 2017, à Conakry et dans les villes voisines. Cette journée sera suivie d’un sit-in des femmes de l’opposition devant le ministère de la Justice et le mercredi et une marche pacifique dans toutes les communes de Conakry, de Dubréka, de Manéah et de Kindia, le jeudi 29 mars prochain.

D’ailleurs, on apprend que Tibou Kamara, ministre conseiller personnel du chef de l’Etat, avait aussi été reçu par le président de l’UFDG. Mais, aucune information n’a filtré de cette rencontre, sauf celle qui précise que « les manifestations de protestation continuent jusqu’à la publication des vrais résultats sortis des urnes ».

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin