L’équipe de Mouctar Bah qui était jusque-là secrétaire générale de la branche du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) à l’Université Hafia de Labé a fini par annoncer officiellement, ce jeudi, 29 mars 2018, son départ du navire dirigé actuellement par le leader syndical Aboubacar Soumah, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Comme annoncé lors de l’une de nos précédentes dépêches, les travailleurs de l’Université Hafia se sont réunis à l’Amphithéâtre du Centre de Formation Professionnelle de Labé pour le renouvellement du bureau de l’antenne universitaire du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG). Mais, aucun nouveau bureau n’a finalement été installé, parce que tout simplement les participants ne se sont pas entendus sur le mode de désignation de la nouvelle équipe. Les avis étaient partagés entre le vote à bulletin secret et celui à mains levées, les deux étant admis par les textes réglementaires du SLECG.

Avant cet incident, le bureau sortant avait déjà démissionné, conformément à la règle universelle admise en matière de congrès. Et à défaut de pouvoir mettre en place une nouvelle équipe, les travailleurs de l’Université Hafia de Labé se sont séparés à queue de poissons, sans avoir pris un autre rendez-vous.

Cependant, quelques instants avant la fin de la rencontre, l’équipe de Mouctar Bah, secrétaire général sortant a annoncé n’avoir plus la volonté de travailler avec le leader syndical Aboubacar Soumah. Désormais, elle se consacre à la mise en place d’une nouvelle structure syndicale à l’Université Hafia de Labé, en prélude à la rencontre de Mamou.

Interrogé sur cette nouvelle situation, l’ancien secrétaire administratif du bureau sortant, Fodé Camara qui reste fidèle au nouveau bureau exécutif national accuse le groupe de son ancien secrétaire général d’avoir saboté la mise en place d’une nouvelle équipe universitaire du SLECG à l’occasion de la rencontre de ce jeudi.

Cet inconditionnel du leader syndical Aboubacar Soumah soupçonne le Rectorat de Labé d’être derrière cette fronde collective et jure la main sur le coran que l’équipe de Mouctar Bah ne pourra pas mettre en place un autre syndicat à l’Université Hafia.

En attendant de voir claire dans cette affaire, le secrétaire administratif du bureau sortant précise que pour le moment, il n’y a pas de représentation du SLECG à l’Université Hafia de Labé.

« Nous avons confié les documents administratifs et le procès-verbal au bureau préfectoral de Labé jusqu’à ce qu’on installe une nouvelle équipe à l’Université » a-t-il confié.

Comme pour dire que les dissidents ont réussi à foutre la merde avant de partir avec l’embryon d’un nouveau syndicat composé de 17 personnes dirigée par Mamadou Mouctar Bah au poste de secrétaire général.

Cette équipe anti Aboubacar Soumah a choisi comme secrétaire général adjoint Gansilé Maoumou, secrétaire administratif (Dirina Dounamou), Trésorier (Siradio Barry), premier secrétaire à l’éducation ouvrière et à la formation continue (Mamadou Bhoye Bah), deuxième secrétaire à l’éducation ouvrière et à la formation continue (Pascal Sengbé Koïvogui), secrétaire aux questions féminines (Mariama I Diallo), premier secrétaire aux coopératives et mutuelles (Abdourahmane Barry), deuxième secrétaires aux coopératives et mutuelles (Fatoumata Binta Touré), premier secrétaire aux conflits et négociations (Oumar Diaby), deuxième secrétaires aux conflits et négociations (Mamadou Péthé Diallo), secrétaire à la presse et à la documentation (Mamady Kanté), secrétaire aux affaires sociales (Babou Camara), premier secrétaire à la syndicalisation (Abdoul Karim Diallo), deuxième secrétaire à la syndicalisation (Ousmane Baïlo Diallo), secrétaire à l’organisation (Maître Cécé) et secrétaire chargé de l’enseignement privé (Ousmane Diallo).

Selon les partisans de Soumah Aboubacar, la plupart de ces élus syndicaux qui ont quitté le navire SLECG ont des postes de responsabilité à l’Université Hafia de Labé. C’est pourquoi, ils estiment que c’est le Rectorat qui est derrière ce «complot ».

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin