Défaite de l’UPR à Maci : le ministre Thierno Ousmane et Salim Bah dénoncés à l’AG de leur parti

A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi, 31 mars 2018, deux hauts responsables de l’UPR ont été dénoncés par des cadres du parti. A l’absence du président Bah Ousmane, certains responsables ont laissé éclater leur insatisfaction face à l’indifférence de Thierno Ousmane Diallo et d’Elhadj Salim Bah, respectivement ministre d’État en charge du Tourisme et 4ème Vice-président de l’Assemblée nationale. Tous les deux sont membres du bureau exécutif national du parti et originaire de la commune rurale de Maci où l’UPR a perdu les élections locales du 04 février dernier.

A l’instar des principales formations politiques du pays, l’Union pour le progrès et le renouveau, UPR, a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 31 mars 2018, sous la présidence de monsieur Mamadou Bah Beyla, du Bureau exécutif national du parti.

L’occasion a été mise à profit pour appeler les militants et responsables de l’UPR à la remobilisationen prélude aux prochaines consultations. « Après les élections locales où le Parti a obtenu 94 Conseillers sur plus de 7 000 élus, il nous faut dès maintenant nous lever pour préparer les autres échéances électorales à venir. Qu’il s’agisse des législatives ou de l’élection présidentielle », a lancé Bah Beyla.

L’appel a été singulièrement adressé aux comités nationaux de jeunes et de femmes pour la reprise sans délai des réunions et la relance des activités du parti à la base, a expliqué le président de séance.

La parole a été ensuite donnée aux cadres du parti pour leurs communications.

Le secrétaire à l’organisation et à l’implantation de la fédération UPR du Sénégal, Mamadou Oury Diallo, a pris la parole pour manifester son attachement aux idéaux du parti avant de dénoncer le comportement de certains responsables pendant les élections locales de février dernier.

 » Il est difficile de comprendre que dans une localité où on a un ministre et un vice-président du parlement, que le parti soit battu. Il est temps qu’on redouble d’efforts à tous les niveaux et que chacun joue correctement son rôle « , a temporisé ce cadre venu de la Teranga.

L’autre intervention est bien celle de la candidate et tête de liste du parti à Ratoma. Néné Issa Diallo, après avoir loué les efforts du président du parti a appelé les autres cadres à lui emboîter le pas.

* Une seule personne ne peut pas faire fonctionner un parti, le Président fait beaucoup pour nous. Il répond à toutes nos sollicitudes. Il nous appartient d’aller à la base pour remercier nos électeurs et les remobiliser* , a plaidé cette responsable du Bureau exécutif de l’UPR.

Selon des indiscrétions, plusieurs membres du parti ne digèrent pas l’indifférence de Thierno Ousmane Diallo et d’Elhadj Salim Bah, tous du bureaux exécutif national du parti occupant respectivement les fonctions de ministre d’État en charge du tourisme et 4ème Vice-président de l’Assemblée nationale.

Dans leur commune rurale de Maci, où ils sont originaires, comme partout ailleurs excepté à Gongore dans la préfecture de Pita (chez le Président de l’UPR), le parti à perdu les élections locales en obtenant moins de conseillers que d’habitude.
Une situation qui continue d’alimenter les débats.

Cette assemblée générale démobilisée par de nombreuses cérémonies sociales ce samedi a pris fin par des prières et bénédictions pour la victoire de l’UPR et le triomphe de ses idéaux de paix, d’unité et de concorde nationale.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 628089845

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS