Initialement prévu au Tribunal de Première Instance de Mafanco, le procès du militant de l’UFDG, Ibrahima Sory Camara a été délocalisé à Kaloum. Des raisons de sécurité sont évoquées pour justifier le report, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est une décision qui a pris de court aussi bien les avocats du prévenu que les nombreux partisans de l’UFDG présents au TPI de Mafanco. Finalement, c’est au TPI de Kaloum que le procès se tient.

Selon nos informations, c’est pour des raisons de sécurité que l’audience a été délocalisée. La semaine dernière, des échanges houleux avaient opposé de nombreux sympathisants de l’UFDG aux forces de l’ordre à Mafanco. La salle d’audience étant petite , a refoulé du monde dans un brouhaha peu commun.

Pour éviter pareil scénario, la juge madame Djeynabou Donghol Diallo a décidé de délocaliser le procès. Les mesures de sécurité ont été renforcées. Deux pic up filtrent la rentrée, l’une au niveau de la mosquée sénégalaise et l’autre sur le boulevard Diallo Teli. À la rentrée du tribunal, il faut montrer patte blanche.

Pour rappel, Ibrahima Sory Camara est poursuivi pour « injures, diffamation et outrage contre le chef de l’Etat » à travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

À suivre !

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin