En marge d’une rencontre des opposants ce mercredi, 4 avril 2018, au QG de l’UFDG, le chef de file de l’opposition guinéenne a répondu au président du parti PEDN, Lansana Kouyaté. Profitant de son passage ce matin chez nos confrères d’Espace Fm, dans l’émission « Les Grandes Gueules », ce dernier a souhaité que Cellou Dalein Diallo renonce à son budget de chef de file pendant une année pour indemniser les victimes des pillages économiques lors des manifestations.

« Cette indemnisation n’a pas qu’un volet matériel et financier, c’est aussi un soutien moral. Lorsque l’Etat qui est chargé de la protection des citoyens constate qu’il a failli à sa mission, qu’il n’a pas pu assurer la sécurité des citoyens, notamment lors des manifestations pacifiques, décide de soulager des victimes, ce n’est pas le montant qui est important. Ça signifie que celui qui avait la responsabilité d’assurer la sécurité des citoyens, quelques soient les motifs, vienne exprimer sa compassion à la famille et lui apporte quelque chose ! C’est ça le sens de l’indemnisation. C’est cette assistance qu’on a demandé », a expliqué Cellou Dalein Diallo.

Selon le président de l’UFDG, les militants savent qu’avec ou sans le budget de chef de file, il fait ce qu’il peut. « La preuve ? Lorsqu’on nous a attribué des frais de réparation de nos domiciles qui avaient été violés en septembre 2009, le fonds que j’ai reçu, je l’ai mis à la disposition d’une ONG humanitaire pour assister les victimes. Et, je suis toujours au chevet des gens, dans les familles des victimes pour apporter ce que je peux », a-t-il rappelé, tout en estimant que ce n’est pas pour rien que cette confiance entre lui et sa base est restée constante.

Pour le cas spécifique de l’indemnisation, Cellou Dalein Diallo a insisté sur le fait que ce qui a été demandé à l’Etat, c’est en tant qu’Etat. « Le Président de la République est le Président de tous les Guinéens. L’Etat a failli dans sa mission et il montre sa solidarité avec les victimes en posant cet acte. Mon assistance financière personnelle à ces victimes ne résout pas ce problème. Je le fais avec mes maigres moyens et tout ce que je reçois, les familles savent », a-t-il ajouté.

A rappeler que les opposants s’étaient réunis pour écouter le chef de file de l’opposition sur sa rencontre du lundi dernier, 02 avril 2018, avec le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé. Par la voix de leur porte-parole, Alhousseiny Makanéra Kaké, ils ont tous réaffirmé leur soutien à Elhadj Cellou Dalein Diallo, tout en espérant que cette fois-ci les engagements pris par le chef de l’Etat seront respectés à la lettre. « Le respect des engagements doit être l’affaire de tout le monde », a insisté Makanéra Kaké.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin