C’est une histoire inédite qui vient d’être bouclée par le tribunal de première instance de Mafanco, dans l’après-midi de ce lundi, 09 avril 2018. Madame Fanta Camara, appelée par ses patientes N’Na Fanta, 47 ans et mère de cinq enfants, vivait à Dabompa, dans la commune de Matoto. Selon ses déclarations à la barre, depuis 25 ans, elle pratique ce métier hérité de sa grand-mère.

Mme Fanta Camara, N’Nah Fanta

N’Nah Fanta jure n’avoir promis à aucune femme qu’elle lui donnerait une grossesse ! Malgré l’insistance et la variété des questions de la juge, madame Fatou Bangoura, du procureur Aly Touré et des avocats, Madame Fanta Camara a essayé d’expliquer qu’elle est juste victime de sa volonté d’aider les autres. Comme sa grand-mère, elle reçoit des femmes qui ont souffert sans succès dans les hôpitaux et cliniques et qui cherchent de l’aide pour mieux se rapprocher de Dieu et solliciter une grossesse. Elle dit proposer des décoctions à ces femmes, tout en leur donnant des conseils, avant de prier pour que Dieu les aide. Certaines d’entre elles conçoivent et d’autres non. Mais, elle ne s’attribue aucun mérite, ni ne se plaint ! Elle considère que Dieu décide de tout…

Interpellée et détenue depuis le 17 janvier 2018, Madame Fanta Camara, appelée N’Na Fanta a été condamnée aujourd’hui à cinq de prison ferme. Après le prononcé de ce verdict, elle continue à dire que c’est Dieu qui décide et elle s’en remet à Sa Volonté…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous et en vidéo, la réaction de madame Fanta Camara juste avant d’être conduite à la maison centrale de Coronthie où elle devrait purger sa peine :

Vidéo réalisée par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin