image d’archive

Un jeune homme de 22 ans a été retrouvé mort hier mardi, 10 avril 2018, dans une mine d’or de Fatöya dans la préfecture de Siguiri. Selon la Croix-Rouge locale, c’est l’asphyxie qui serait à l’origine de sa mort, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

C’est dans la mine de « Fatöya Antennekörö », située dans le district de Fatöya qui relève de la sous-préfecture de Kintinia, que le corps sans vie d’Elhadj Bakary Kouyaté a été retrouvé. Selon la Croix-Rouge locale qui a fait cette découverte macabre, le jeune homme de 22 ans aurait été tué par asphyxie.

« J’ai été alerté par mes agents de l’existence d’un corps sans vie dans un puits d’or dans la mine d’or appelée Fatöya Antennekörö. Mais, ce n’est pas un éboulement, il s’agit certainement d’une asphyxie », a déclaré au micro de Guineematin.com, Momo Magassouba, président de la Croix-Rouge de Fatöya.

Selon Famoro Camara le Tömboloman de Fatöya (Celui qui est chargé de réguler l’exploitation minière dans la localité), la mine dans laquelle le jeune a été retrouvé mort, n’est pas reconnue officiellement comme une zone d’exploitation. « A Fatöya Antennekörö, l’exploitation n’est pas officielle, parce que la zone est accidentée, les jeunes viennent juste pour chercher quoi manger. Nous, quand une mine d’or est officialisée nous la surveillons, mais ici ce n’est pas le cas. Donc, nous ne sommes pas responsables de la zone », a-t-il dit.

Les mines d’or de Siguiri qui sont très prisées, font de nombreuses victimes chaque année, dont la majeure partie est constituée de jeunes.

Siguiri, Bérété Lancei Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin