Comme nous l’annoncions précédemment, les communicants des deux plus grands partis politiques de la Guinée (le RPG arc-en-ciel et l’UFDG) sont devant le juge d’instruction du tribunal de première instance de Kaloum pour répondre des accusations d’incitation à la haine. Et, depuis quelques minutes, des agents de la gendarmerie sont venus renforcer les agents de police qui étaient déjà là, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Depuis près de 2 heures, six (6) communicants des deux plus grandes formations politiques de la Guinée sont en train d’être auditionnés. Il s’agit de Lamine Philo Kaba (RPG), Mamady Karfamoria Kaba (RPG), Mamoudou Traoré alias Stratège (RPG), Korboya Baldé (RPG), Ibrahima Kallo (RPG) et de Mamadou Aliou Diallo dit Goubhoye (UFDG). Outre ces cinq militants du RPG arc-en-ciel et de celui de l’UFDG, on apprend qu’il y a trois autres de l’UFDG qui ne sont pas actuellement en Guinée.

Selon Maître Salifou Béavogui, un des avocats de l’UFDG, que le reporter de Guineematin.com a interrogé à Kaloum, rien n’a filtré d’abord : « on attend, on ne sait pas ce qui va être décidé ».

À noter que les proches des deux groupes sont au tribunal pour leur apporter leur soutien.

A rappeler que parmi les proches venus apporter leur soutien à ces militants, il y a l’honorable Fodé Oussou Fofana, président du Groupe parlementaire Libéral Démocrate et vice-président de l’UFDG et l’honorable Yaya Traoré, député du RPG arc-en-ciel.

A suivre !

Du TPI de Kaloum, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin