Quarante cinq (45) sur les soixante (60) Postes de Santé Intégrés dans le district sanitaire de Labé ne sont pas équipés et sont dans un état de délabrement très poussé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Plusieurs Postes de Santé opérationnels dans le district sanitaire de Labé manquent d’équipements nécessaires et indispensables à la prise en charge adéquate des patients pour des soins de santé communautaires. Pire ! Ces structures sont pour la plupart installées dans des bâtiments délabrés et vétustes non conformes aux normes de l’Organisation Mondiale de la Santé. C’est un constat partagé avec le Directeur préfectoral de la Santé (DPS) de Labé, Dr Elhadj Mamadou Hady Diallo.

Dr. Elhadj Mamadou Hady Diallo, Directeur préfectoral de la Santé de Labé,

« Les communautés doivent savoir depuis 2009, on a dit que c’est l’appropriation des soins de santé communautaires. On a donc rendu tous ses biens là aux communautés. En fait, ce qui se passe actuellement c’est que beaucoup de communautés construisent des postes de santé, conformément à la carte sanitaire, mais parfois qui ne répondent pas aux normes du Ministère de la Santé. Il y a aussi des maisons d’emprunt. Elles empruntent des maisons qu’elles utilisent comme poste de santé. Ce qui ne répond aux normes en matière d’infrastructures sanitaires. C’est vrai aussi que certains bâtiments sont vétustes. Mais, ils savent que quand une structure est construite, elle appartient aux communautés. C’est donc à la communauté d’entretien, surtout que c’est elle-même qui a construit » a expliqué le chef du district sanitaire de Labé.

Il semble que les conditions d’opérationnalisation des postes de santé sont expliquées aux communautés qui en font la demande au moment où les services compétents délivrent des autorisations d’implantation.

« Quand nous délivrons les autorisations pour la construction des postes de santé, nous sommes clairs la dessus. Nous leurs disons carrément que nous vous autorisons à construire ce poste de Santé, parce que son implantation répond à la carte sanitaire. Mais, nous nous ne pouvons vous donner que les médicaments et le personnel. Ce qui est des équipements est à la charge des communautés qui ont construit ces infrastructures » a ajouté le directeur préfectoral de la Santé de Labé.

Selon notre interlocuteur, sur les 60 Postes de Santé opérationnels dans le district sanitaire de Labé, 75% (soit 45) ont besoin d’une réhabilitation : « mais, ces 75% des Postes de Santé qui ont besoin de réhabilitation ont été construits par les communautés » a-t-il conclu.

Beaucoup de ressortissants vivants à l’extérieur de la Guinée financent aujourd’hui la construction des Postes de Santé pour les collectivités d’origine, ils doivent alors envisager des stratégies pérennes pour l’entretien et le maintien des infrastructures construites.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin