Les routes guinéennes continuent d’endeuiller des familles à travers la Guinée. A Kankan, c’est un camion qui a tué un militaire dans la nuit du vendredi au samedi 14 avril 2018. Les faits se sont produits au quartier Energie, devant le complexe hôtelier Sily, ex Bakonko, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant dans la région.

La victime s’appelle Pépé Béavogui, un sergent âgé d’une trentaine d’années, en service au camp de la 3ème région militaire Soundjata Keïta de Kankan. Selon le Colonel Mory Chérif, chargé de la sécurité routière au commissariat central de police de Kankan, le drame s’est produit au moment où la victime s’apprêtait à traverser la chaussée. « Selon les informations que j’ai reçues, le camion venait en provenance de Kankan-koura, alors que le militaire causait avec ses collègues au portail de l’hôtel. Le camion est arrivé à leur niveau au moment où le militaire voulait traverser. Dès que la cabine est passée, le militaire est venu se coincer sous le pneu arrière », a expliqué le colonel Chérif.

Interrogé à son tour sur les circonstances de l’accident, Abou Bakary Sidibé, chauffeur dudit camion, est revenu sur les circonstances de l’accident mortel. « Après avoir dépassé le pont, j’étais en deuxième position et je voulais entrer au carrefour. C’est en ce moment que le militaire est venu rentrer sous l’arrière pneu de mon camion. J’ai entendu un bruit et du coup je me suis arrêté. Je suis descendu et j’ai trouvé qu’il était sous le camion. Sur place, j’ai appelé les chefs du syndicat des transporteurs. Ce sont eux qui m’ont escorté au commissariat central et le corps de la victime a été envoyé à l’hôpital du camp », a dit le chauffeur.

Il faut noter que le sergent Pépé Béavogui a été inhumé ce samedi 14 avril 2018 à 13h au cimetière de Kôkoudounin. Il laisse derrière lui une veuve et deux enfants.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin