L’Hôpital Régional (HR) de Labé est confronté, ces derniers temps, à un déficit de poches de sang, avec une demande bien plus forte que les dons enregistrés par le laboratoire de transfusion sanguine, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon le responsable du laboratoire de l’Hôpital Régional de Labé, Dr Abdoul Goudoussy Diallo, son service fait actuellement recours aux proches parents des malades pour assurer l’ensemble des transfusions sanguines nécessaires. A l’en croire, le gap à combler est estimé à près de 500 poches de sang : « nous avons près de 500 poches de sang vides disponibles. Nous faisons recours à des dons familiaux. Les accompagnants qui sont du même groupe sanguin que le patient donnent à leur parent malade», a expliqué le médecin.

Cette situation s’expliquerait par le manque de moyens financiers permettant à l’Hôpital Régional de Labé d’organiser une vaste campagne de collecte de sang auprès des donneurs bénévoles.

« Nous sommes en train de voir si nous pouvons avoir un petit fonds pour procéder à une collecte dans les garnisons militaires et dans les écoles » a ajouté Dr Abdoul Goudoussy Diallo.

Pour combler ce déficit, les autorités sanitaires de Labé doivent développer la sensibilisation et la communication, afin d’ancrer dans les esprits la pratique du don du sang, ainsi que relayer l’information pour que les populations connaissent l’importance de ce geste. Avec l’appui du gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Sadou Keïta et du préfet Elhadj Safioulahi Bah des équipes mobiles doivent être déployées partout : mosquées, églises, universités, dans les quartiers, écoles ainsi que dans les unités de défense et de sécurité.

A défaut de l’implication de tout ce beau monde, ces autorités locales n’auront aucune excuse face à une situation dramatique qui pourrait être provoquée par ce déficit de poches de sang enregistré à l’Hôpital Régional (HR) de Labé, au moment où nous avons encore les séquelles de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin