Mohamed Sacko Barry, en route pour Tougué

Après sa libération par la première chambre correctionnelle de la Cour d’Appel de Conakry, le 10 avril dernier, Mohamed Sacko Barry, en route pour Tougué, a fait escale à Mamou. L’ancien président de la délégation spéciale de Tougué et secrétaire fédéral de l’UFDG, jugé et condamné en première instance pour malversations financières, a accordé un entretien à un des correspondants de Guineematin.com à Mamou.

Accompagné du député uninominal de Tougué, l’honorable Alpha Mamadou Baldé, c’est un Sacko Barry visiblement ravi qui s’est entretenu avec notre reporter. Après sa libération de la maison centrale de Conakry, monsieur Barry a commencé par remercier le Tout Puissant Allah : « je remercie le ciel de m’avoir libéré après plusieurs semaines de détention. C’est grâce aux efforts consentis et aux sacrifices inlassables et héroïques, de mon parti, à sa tête Elhadj Cellou Dalein Diallo, de notre député uninominal de Tougué, Dr. Alpha Mamadou Baldé, l’ensemble des militantes, militants et sympathisants de l’opposition républicaine en général, et ceux de L’UFDG en particulier, que je suis ici libre et blanchi par la première chambre correctionnelle de la Cour d’Appel de Conakry. Je mets donc les dernières années de ma vie entre vos mains. Mon séjour en prison, ce n’était pas pour sortir, c’était pour faire jaillir la vérité. Je me devais de prouver à l’ensemble des populations de Tougué que je n’ai jamais volé les biens de Tougué, je ne le ferai pas ».

Sacko Barry et Dr. Alpha Mamadou Baldé

A la question de savoir si son séjour en prison l’a ébranlé par rapport à l’UFDG, Mohamed Sacko Barry répond : « je ne suis plus moi-même par rapport à l’UFDG, ça m’a galvanisé davantage. Tout ce que je pouvais éviter, je n’évite plus et je n’hésite plus. Ma vie en prison, ce n’est qu’une récréation dans mes activités politiques. Je viens, je recommence et je continue le combat », lance-t-il.

Il est à noter que Mohamed Sacko Barry est attendu demain mercredi à Tougué où un accueil chaleureux pourrait lui être réservé.

Nous y reviendrons !

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin