La semaine dernière, une dépêche de Guineematin.com a révélé une affaire de châtiment corporel administré à un adolescent de 16 ans à Nimbho, dans la sous-préfecture de Sarékaly, préfecture de Télimélé. Selon un grand frère du jeune qui avait parlé à un de nos reporters, Saïkou Yaya Bah a été violenté par son maître coranique Oustaz Maazou Bah. Ce dernier justement que nous avons pu joindre au téléphone a finalement donné sa part de vérité sur cette situation.

Juste après avoir été battu par son maître coranique, Saikou Yaya Bah s’est rendu directement à Kamsar où se trouve un de ses grands frères. Ce dernier, qui a témoigné au téléphone de Guineematin.com et qui nous a transmis la photo de l’enfant blessé, a fustigé le comportement du maître coranique contre lequel il a dit vouloir porter plainte devant la justice.

Mais, selon Oustaz Maazou Bah, le maître coranique, mis en cause dans cette affaire de violence physique, il y a eu des exagérations et des contre-vérités dans les explications du jeune. « J’ai effectivement frappé l’enfant ; mais, pas comme son frère a voulu le faire croire. Je l’ai frappé avec des fouets, ce sont les traces de fouets qui sont visibles sur son corps parce qu’il est de teint clair. Mais, aller jusqu’à dire que je l’ai battu à l’aide de bâtons ou que je me suis associé à d’autres talibés plus âgés pour lui faire du mal, ce n’est pas du tout vrai », a réagi le maître coranique.

Interrogé par Guineematin.com sur les motifs pour lesquels il a battu l’adolescent, Oustaz Maazou Bah a indiqué que c’est pour de bonnes raisons. « Il a pris plusieurs enfants qui sont là, des petits enfants, il est allé leur faire des tatouages à l’aide du liquide des noix de cajou, il a utilisé cet acide pour brûler les bras des enfants. Quand ils sont revenus, j’ai décidé de les frapper tous pour les corriger, les enfants n’ont pas résisté ; mais, lui, il s’est enfui pour aller se cacher en brousse, il a passé trois jours là-bas. Au quatrième jour, il a pris les enfants qui lui envoyaient à manger, il les a violemment battus, ils sont revenus ici avec des blessures presque sur tout le corps. Quand j’ai vu l’un des enfants qu’il a frappés, j’ai tremblé tellement que c’était grave », a-t-il dit.

C’est suite à cela, dit-il, qu’il a dépêché des jeunes qui sont allés chercher le jeune Saikou Yaya Bah en brousse pour le ramener afin qu’il soit corrigé. Le maître coranique soutient qu’il avait déjà tenté plusieurs fois de renvoyer l’enfant en raison des problèmes qu’il ne cessait de provoquer, mais qu’il en a toujours été dissuadé par le fondateur du centre de formation islamique. « J’ai interpellé même ses parents sur son comportement, ils m’ont dit de faire tout ce qui est possible pour qu’il reste ici ».

Oustaz Maazou Bah estime donc que c’est une campagne de diffamation qui a été menée contre lui par le frère du jeune qui n’est pas bien informé sur ce qui s’est réellement passé.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin