Dans la matinée de ce mercredi, 18 avril 2018, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Docteur Abdourahmane Diallo, a lancé les activités de la célébration en différée de la journée mondiale de la santé sous le thème : Couverture santé universelle pour tous et partout’’. Une journée célébrée le 7 avril de chaque année.

La cérémonie d’aujourd’hui s’est déroulée dans les locaux de l’Ecole Normale d’Instituteurs (ENI) de Kindia, en présence du représentant de l’OMS en Guinée, Docteur Georges Alfred Ki-Zerbo, de l’ambassadeur du Japon en Guinée, Hisanobu Hasama, de nombreux cadres du département de la santé, des partenaires techniques et financiers, des autorités locales et de plusieurs autres invités, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Kindia.

Doman Traoré

Dans son discours de bienvenue, Doman Traoré, le chef de cabinet du gouvernorat de Kindia, a chaleureusement félicité le département de la santé d’avoir porté son choix sur sa juridiction pour la célébration de cette fête. « Le thème central retenu cette année nous interpelle tous pour une mobilisation sociale accrue et permanente en faveur du développement et de la promotion de la santé communautaire en vue de gagner le pari qui est la santé pour tous qui s’inscrit en droite ligne du plan national du développement sanitaire », a dit le chef de cabinet, tout en remerciant le gouvernement et ses partenaires.

Georges Alfred Ki-Zerbo

De son côté, le représentant de l’OMS en Guinée, Georges Alfred Ki-Zerbo a expliqué que le thème choisi pour cette année, signifie que « des nouveaux nés au nourrisson, à l’enfant, à l’adolescent, au jeune, à l’adulte et même à la personne âgée, de partout dans le monde, le slogan reste la santé pur tous ».

Selon Alfred Ki-Zerbo, de nombreuses avancées ont certes été enregistrées sur le plan sanitaire ; mais, beaucoup de défis restent encore à relever. « Les progrès n’ont pas été repartis uniformément et n’ont pas eu tout l’impact attendu. De plus, ils doivent être absolument pérennisés », a-t-il dit. Rappelant qu’il reste encore à faire pour enrayer l’extension des maladies transmissibles. Le représentant de l’OMS a invité les pays à améliorer la gouvernance et les systèmes d’informations sanitaires en vue d’une meilleure décision et planification des activités menées par les communautés et les partenaires. « Un leadership efficace et un engagement politique de haut niveau sont essentiels pour instaurer la couverture santé universelle », a-t-il ajouté.

Dr. Abdourahmane Diallo

Prenant la parole, Docteur Abdourahmane Diallo, le ministre guinéen de la Santé, a rappelé que l’humanité célèbre le 7 avril de chaque année la Journée Mondiale de la Santé sous l’égide de l’OMS. « Cette année, le choix a été porté sur la ville des agrumes (Kindia) pour la célébration en différé de cette journée sous le thème ‘‘Couverture santé universelle : pour tous et partout’’ qui vise à attirer l’attention de tous les acteurs du système de santé sur l’opportunité que constitue la Couverture Santé Universelle qui consiste à veiller à ce que chaque personne bénéficie de services de santé de qualité, où et quand elle en a besoin, sans subir de difficultés financières », a dit le ministre.

Face aux nombreux défis auxquels les systèmes de santé sont aujourd’hui confrontés, le ministre de la Santé a expliqué que la Couverture Sanitaire Universelle s’est affirmée ces dernières décennies comme une stratégie de premier plan pour avancer vers les objectifs liés à la santé et à des objectifs de développement plus larges. C’est pourquoi, dit-il, « le ministère de la santé, avec l’appui de ses partenaires s’est résolument engagé pour la Couverture Santé Universelle. La Guinée dispose aujourd’hui de documents de politique et de stratégie. Il s’agit notamment de la Politique Nationale de Santé, du Plan National de Développement Sanitaire 2015-2024 et de la Stratégie Nationale de financement de la santé, qui doivent servir de cadre d’alignement afin de favoriser l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) », a insisté Docteur Abdourahmane Diallo.

En outre, le ministre a rappelé que la Couverture Sanitaire Universelle ne concerne pas seulement les soins de santé et le financement du système de santé national. « Elle recouvre tous les éléments constitutifs du système de santé. C’est pourquoi, des efforts significatifs sont en cours au ministère de la Santé pour relever les défis qui se posent au secteur de la santé, notamment en termes de prestations des services de vaccination ; l’amélioration de la disponibilité des médicaments ; l’amélioration de la Gouvernance de la santé Communautaire ; le Leadership et l’amélioration de la prise en charge des urgences hospitalières », a-t-il précisé.

A rappeler que dans la cour de l’ENI, le ministre et les partenaires de la Guinée ont procédé à la remise d’un important lot de véhicule 4X4 et des motos devant être utilisés au niveau des équipes d’interventions rapides. Des engins roulants obtenus par le biais de la Banque Africaine de Développement (BAD).

A suivre !

De Kindia, Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin