Des députés et cadres de cadres de l’administration parlementaire suivent, au Palais du peuple, depuis ce jeudi, 19 avril 2018, une formation sur le cadre législatif et réglementaire des finances publiques, a appris Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Michel Kamano

Cet atelier, piloté par le Président de la commission économie, finances, plan et coopération internationale, Michel Kamano, entouré de ses collaborateurs, est financé par l’Union Européenne.

Dès l’entame de la cérémonie d’ouverture, Michel Kamano a expliqué l’importance et la portée d’une telle formation pour les parlementaires qui se pencheront bientôt sur l’examen de la loi des finances rectificatives avant la loi des finances initiale 2019 de septembre prochain.

Bakary Sylla

Représentant la ministre de l’économie et des finances, le chef de cabinet de ce département, Bakary Sylla, a expliqué pour sa part, que cette formation sur la nomenclature budgétaire s’inscrit dans le cadre de la gestion transparente du budget de l’Etat et de la redevabilité. Depuis le début de cette année, dit-il, le budget de l’Etat a subi une nouvelle nomenclature qui doit être portée à la connaissance de tous les acteurs intervenant dans le processus d’où la nécessité de cette formation qui sera élargie à l’inspection générale des finances, la Cour des comptes et de toutes les autres institutions du corps de contrôle.

Gerald Hatler

Monsieur Gerald Hatler, premier conseiller et Chef de la coopération à la Délégation de l’Union Européenne en Guinée, dans son intervention, a souligné l’importance de la gestion transparente des finances publiques avant de mettre un accent particulier sur la nécessité pour « les députés de s’approprier de cette nouvelle nomenclature pour pouvoir examiner, analyser et contrôler le budget de l’Etat ». Pour ce partenaire technique et financier, ce présent atelier peut « améliorer la transparence budgétaire ». Il a réitéré l’engagement de l’Union Européenne à accompagner le gouvernement dans son programme de développement soutenu par le Programme national de développement économique et social (PNDES).

Jean Edouard Sagno

Avant d’ouvrir les travaux, le Directeur de cabinet et représentant le Président de l’Assemblée nationale, Jean Edouard Sagno, a expliqué l’importance pour le Parlement d’une telle initiative. « Il est important que les députés dont la mission essentielle est de légiférer et de contrôler l’action gouvernementale, soient suffisamment informés, en amont, des innovations apportées dans la conception du budget de l’Etat ».

Au non du président de l’Assemblée nationale, M. Sagno a félicité et encouragé les partenaires au développement à accompagner la Guinée. Il a également salué le gouvernement pour l’initiative et invité les participants à accorder toute l’attention à cette formation de trois jours.

Après la cérémonie d’ouverture, place à la formation proprement dite portée par l’équipe de la commission de réformes en finances publiques composée d’Elhadj Moustapha Mairie Diallo, Kémo Sako, tous les deux experts en finances publiques, Makiadi, conseiller résident du FMI en Guinée et Alpha Oumar Sako, formateur principal.

Pour la journée de ce jeudi, les participants vont aborder deux thèmes suivis de débats. Le premier portera sur les textes fondamentaux et le second sur les innovations apportées au budget de l’Etat.

Depuis l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin