Près de dix jours après sa sortie de prison, Mohamed Sacko Barry, secrétaire fédéral de l’UFDG et ex-président de la délégation spéciale de Tougué, a fait son retour dans la préfecture. Retour triomphal pour lui qui a été relaxé par la cour d’Appel de Conakry pour délit non constitué, après avoir passé plus d’une année en prison pour détournement de fonds publics.

Les populations de Tougué se sont fortement mobilisées pour accueillir celui qui sort finalement victorieux de la longue bataille judiciaire que lui et son parti ont dû mener, a constaté un envoyé spécial de Guineematin.com dans la préfecture.

Mohamed Sacko Barry

Ce retour de Mohamed Sacko Barry à Tougué, l’UFDG a voulu qu’il soit mémorable. Car, le principal parti d’opposition a toujours clamé l’innocence de son secrétaire fédéral à Tougué qui dirigeait la délégation spéciale de la commune urbaine, assurant que celui-ci est victime d’un harcèlement politico-judiciaire en raison de son positionnement politique. Après donc la longue bataille judiciaire qui a abouti à la relaxe de Mohamed Sacko et de son receveur communal Mohamed Sylla pour délit non constitué par la Cour d’Appel de Conakry, le parti a constitué une forte délégation qui s’est ajoutée aux ressortissants de la préfecture pour accompagner son héro à Tougué.

Et les habitants de la préfecture également, ont décidé de marquer ce retour en réservant un accueil très chaleureux à la délégation venue de Conakry et de Labé. Partout dans les villages traversés, l’heure était à l’enthousiasme et à la mobilisation. Pour ce qui est de la commune urbaine, les habitants n’ont pas voulu attendre la délégation de Mohamed Sacko Barry dans la ville de Tougué. De nombreux d’entre eux sont allés les attendre à plusieurs kilomètres de la ville, histoire de montrer leur joie de revoir le fédéral de l’UFDG rentrer libre à Tougué.

Le cortège s’est dirigé directement au siège de l’UFDG situé dans le quartier Tougué 2, où un meeting a eu lieu. Dans son discours de bienvenue, le secrétaire administratif du parti, a exprimé toute la satisfaction des responsables du parti de voir leur secrétaire fédéral rentrer sain et sauf à Tougué.

Mamadou Saliou Baldé alias Robert, a ensuite rappelé les efforts consentis sur le terrain depuis l’incarcération de Mohamed Sacko Barry en faveur de la victoire de la formation politique : « Monsieur le secrétaire fédéral , durant votre absence des efforts conjugués ont permis d’avoir une forte mobilisation de nos militants qui s’est soldée par une victoire de notre parti avec 15 conseillers sur 23 dans la commune urbaine de Tougué, et 8 communes rurales sur 10 au niveau préfectoral lors des élections communales du 04 février 2018. Il est donc nécessaire, voire indispensable pour tout responsable de l’Union des forces démocratiques de Guinée, d’avoir des qualités comme la modestie, la tolérance la clairvoyance, et l’obligation de réserve », a-t-il dit.

Mohamed Sacko Barry

Dans son discours de réponse, Mohamed Sacko Barry a d’abord dit sa joie de voir une si forte mobilisation pour son accueil, avant d’insister sur le pardon et l’engagement des militants et sympathisants de son parti : « Je suis de retour, je suis devant vous non pas comme un prophète, mais comme votre humble serviteur. Notre lutte a atteint un moment décisif. Le temps est venu de panser nos blessures, le moment est venu de réduire les abîmes qui nous séparent, le temps de la construction approche. Nous nous engageons à construire une paix durable, juste et totale.

Nous sommes convaincus que la population de Tougué saura cicatriser cette blessure, cette accusation aberrante, surmonter sa marche entière, celle d’une grande population, d’une grande préfecture vers le progrès social, économique et culturel. Nous prenons l’engagement de bâtir une Tougué dans laquelle tous les citoyens de tous les bords pourront marcher la tête haute sans aucune crainte au fond de leur cœur. C’est moi qui ai été accusé, je pardonne. Car, celui qui veut du miel doit avoir le courage d’affronter les abeilles », a déclaré Sacko Barry.

De son côté, l’honorable Alpha Mamadou Baldé, député uninominal de Tougué, a indiqué que Mohamed Sacko Barry est blanchi comme l’eau de roche. Et cela, grâce notamment à l’implication active Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG, qu’il remercie de passage.

« Nous disons grand merci à Elhadj Cellou Dalein Diallo à cause de son implication inconditionnelle pour la sortie de Mohamed Sacko Barry sous l’œil vigilant de nos avocats. Sacko est blanchi comme l’eau de roche après avoir passé trois fois devant la Cour d’Appel de Conakry, la cour a examiné les dossiers et a enfin décidé de libérer Sacko faute de preuves papables contre lui. Nous vous demandons au nom du président Cellou Dalein Diallo de pardonner, allez vers les autres pour qu’ils viennent à l’UFDG, le grand parti », conseille le parlementaire.

A Rappeler que Mohamed Sacko Barry, ex-président de la délégation spécial de Tougué et Mohamed Sylla qui était son receveur communal, avaient été condamnés à trois ans de prison et au paiement de plus de plus de 100 millions de francs pour détournement de fonds publics. Mais, la Cour d’Appel de Conakry qui avait été saisie par les avocats de l’UFDG, a constaté que les accusations n’étaient pas fondées et a décidé de les relaxer. Les deux hommes ont recouvré donc leur liberté après avoir passé plus d’un an en prison.

De Tougué, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin