Comme annoncé précédemment, le président de la République, Alpha Condé, a procédé hier, jeudi 19 avril 2018, au lancement officiel des travaux de reconstruction de la route Coyah-Dabola. Une autoroute longue d’environ 370 km, dont le coût de réalisation est estimé à plus de 357 millions d’euros, et qui est financé à 85% par la Chine et à 15% par la Guinée. Au lendemain du lancement de ces travaux, un reporter de Guineematin.com s’est rendu à Coyah pour recueillir les avis des citoyens sur ce projet.

Décryptage !

Abou Soumah, conseillé à la mairie de Coyah

Abou Soumah, conseillé à la mairie de Coyah : je ne peux que me réjouir suite au lancement officiel des travaux de construction de cette route, parce que franchement, moi je sais que c’est un projet très important. Ça va permettre à la population de circuler plus facilement et dans des meilleures conditions, ça va permettre aussi de transporter plus facilement les produits agricoles vers les zones urbaines, donc ça va contribuer au développement des zones traversées mais aussi du pays tout entier. Pour le cas de Coyah, cette route intervient après l’autoroute Conakry-Coyah, donc c’est une grande chance que nous avons en tant que porte d’entrée de la capitale de bénéficier de toutes ces infrastructures qui permettent de désenclaver notre préfecture. Je pense que cette autoroute sera réalisée dans le délai imparti au bénéfice des populations de Coyah et de toute la Guinée.

Alhassane Sylla, citoyen de Coyah

Alhassane Sylla, citoyen de Coyah : ce projet ne peut être que salutaire, parce que s’il est réalisé, il va bénéficier à tous les guinéens. Mais pour l’instant, on ne salue que le projet, c’est-à-dire ce qui a été annoncé, le reste, on va observer d’abord ce qui se passera sur le terrain. Car, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a beaucoup de promesses qui ont été tenues et qui n’ont pas été réalisées. Je sais que s’ils ont la volonté de le faire ils le feront, parce que l’Etat est plus fort que ça. Mais ils refusent de travailler, beaucoup de promesses ont été faites, quelques-unes seulement ont été concrétisées, la jeunesse pleure, beaucoup se sont lancés dans l’immigration clandestine avec toutes les conséquences possibles, parce qu’ils n’ont pas eu un espoir ici. Donc, cette route, j’espère que ça ne sera pas une aussi fausse promesse, j’espère que ce projet sera une réalité.

Thierno Oumar Barry, professeur 

Thierno Oumar Barry, professeur de français dans des écoles privées : c’est une très belle initiative, parce que ça permet non seulement d’éviter des accidents, ça permet aussi de lutter contre le chômage de la jeunesse parce que beaucoup de jeunes seront employés dans ce projet. Donc, moi j’apprécie beaucoup ce projet qui est extrêmement important. Le président de la République a dit que c’est un projet qui va durer 36 mois, ce qui fait trois ans, je souhaite que cela ne soit pas seulement une annonce mais que ça soit réalisé comme cela a été dit. Y a certaines personnes qui pensent que c’est juste une promesse pour permettre au président de briguer un troisième mandat, mais moi j’ai confiance au Professeur Alpha Condé, je pense qu’il sait que notre constitution n’autorise pas un troisième mandat, et je pense qu’il va respecter cette disposition de notre loi fondamentale.

Gaoussou Cissoko, citoyen de Coyah

Gaoussou Cissoko, citoyen de Coyah : je suis très content du lancement de ce projet et je suis très optimiste pour sa réalisation effective. C’est toujours bien pour un pays d’avoir comme président un bâtisseur. Dès qu’un responsable prend l’initiative de réaliser un projet qui est bénéfique pour la population, on doit le soutenir, maintenant dans le temps on verra s’il dit la vérité ou pas, ça, c’est le temps qui va juger. Mais dès lors qu’il prend l’engagement en tant que responsable de faire des travaux, on ne peut que se réjouir et le supporter.

Mohamed Youla, citoyen de Coyah

Mohamed Youla, citoyen de Coyah : j’ai accueilli le lancement de ce projet avec une grande joie, et je pense d’ailleurs que c’est le cas de l’ensemble des habitants de Coyah et des autres zones qui seront traversées par cette route. Parce que c’est quelque chose qui contribue au développement de la Guinée, et si c’est fait ça sera pour tous les guinéens. Mais, on sait que ce qui est dit n’est pas égal à ce qui est fait, c’est pourquoi, on va attendre le début des travaux sur le terrain avant de faire un jugement. Pour l’instant, on apprécie juste ce qui a été annoncé, et on souhaite que ces annonces soient concrétisées.

A suivre !

Propos recueillis à Coyah par Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin