Le ministre de la Santé, Docteur Abdourahmane Diallo et sa délégation ont effectué ce lundi, 23 avril 2018, une visite de terrain au centre de santé urbain de Hamdallaye et à l’hôpital préfectoral de Dabola, tous les deux situés au cœur de la ville, rapporte le journaliste de Guineematn.com qui accompagne la délégation ministérielle.

Au centre de santé urbain de Hamadallaye, le ministre Abdourahmane Diallo est allé aux moindres détails pour comprendre comment fonctionne de cette structure sanitaire. Selon certaines explications fournies au ministre et à sa suite, le centre de santé urbain de Hamdallaye (Dabola) couvre trois quartiers et neuf districts avec vingt quatre mille habitants. Il reçoit entre 5 à 12 examens médicaux par jours.

Au sortir du centre, le ministre n’a pas caché sa satisfaction de constater qu’il n’y a pratiquement aucun manquement dans l’approvisionnement en médicament et équipement.

Du centre de santé de Hamdallaye, la délégation a mis le cap sur l’hôpital préfectoral où le ministre a également visité toutes les installations, avant de présider une réunion technique avec le personnel travaillant dans le secteur.

Dr. Sékou Yalané Camara, DPS de Dabola

Dans son discours de bienvenue, le Directeur Préfectoral de la Santé de Dabola, Dr. Sékou Yalané Camara, a informé que du point de vue panoramique, leurs services de santé se compose d’une DPS, d’un hôpital régional d’une capacité de 52 lits, de dix centres de santé fonctionnels, tous intégrés au PEV/SSP ; de 23 postes de santé fonctionnels, d’un centre de dépistage et de prise en charge des malades atteints de la lèpre, de la tuberculose et d’un centre de traitement épidémiologique (CTEPI) fonctionnel.

Pour ce qui est du personnel, il comprend 138 agents de l’Etat dont 22 médecins ; un médecin dentiste, un pharmacien, deux biologistes, 15 sages-femmes, 32 infirmiers d’Etat, quatre techniciens de laboratoire et 59 agents techniques de santé. « Ce personnel est renforcé par un médecin d’appui, 23 ATS et 50 relais communautaires recrutés dans le cadre du Projet d’Appui au Système Sanitaire Public (PASSP).

Profitant de l’occasion, Dr. Sékou Yalané Camara a attiré l’attention du ministre sur le manque d’infrastructure adéquate pour abriter la DPS, l’état de dégradation poussée des centres de santé de Kankama, Kindoye et du CSU Hamdallaye, l’insuffisance d’équipements au CSU de Foundeng construit par une ONG locale « Fédération Denkady » avec l’appui de la population, l’absence de clôture dans la plupart des centres de santé, etc.

Dans son discours-réponse, le ministre Abdourahmane Diallo a expliqué son souci d’échanger avec la base… « Notre présence à Dabola s’inscrit dans le cadre du suivi de ce qui se passe dans les différentes structures sanitaires. Le but visé est de savoir si tout le monde est au même niveau d’information, c’est-à-dire entre le terrain et le niveau supérieur », a dit le ministre.

En outre, Dr. Abdourahmane Diallo a rappelé les cinq objectifs stratégiques contenus dans la lettre de mission de son département : « le renforcement de la prévention et la lutte contre la maladie et les situations d’urgence, la promotion de la santé de la mère et de l’enfant, l’amélioration de la qualité des soins offerts à nos populations, le renforcement du système de santé particulièrement au niveau communautaire et l’amélioration de tout ce qui est gouvernance sanitaire ».

Les activités ont pris fin par d’importants échanges entre la délégation et le personnel sanitaire de Dabola présent dans la salle.

De Dabola, Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin