L’antenne de l’association des élèves et étudiants musulmans de Guinée (AEEMG) de Fria, a organisé les 21 et 22 avril 2018, un séminaire de formation portant sur le secourisme. L’objectif est d’outiller les citoyens de techniques nécessaires, leur permettant de sauver une personne en danger, a constaté Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la région de Boké.

Malgré son importance, le secourisme reste encore très peu connu en Guinée. Pourtant, à travers cette pratique, on peut parfois sauver des personnes en danger même en n’étant pas spécialiste de santé. C’est pourquoi, l’antenne de l’association des élèves et étudiants musulmans de Guinée à Fria, a organisé un séminaire de formation pour vulgariser cette pratique. L’occasion pour Docteur Sékou Samané Bangoura, chirurgien chef de l’hôpital Pechiney de Fria, d’expliquer aux participants les techniques permettant notamment de sauver une personne qui a perdu la connaissance.

« Quand vous trouvez une personne en détresse respiratoire, il faut d’abord fléchir la tête de la victime, ouvrir la voie aérienne supérieure pour que le malade puisse être en mesure de respirer correctement. Ensuite, évaluer le malade pour savoir s’il y a pulsation des carotides. À ce niveau, si vous voyez que de tout cela rien n’est présent, vous pouvez passer à l’insufflation et au massage cardiaque, avant d’appeler un médecin dans un centre le plus proche pour la prise en charge médicale », a expliqué le médecin, tout en faisant des exercices pratiques afin de mieux se faire comprendre par les participants.

Docteur Sékou Samané Bangoura s’est réjoui de cette initiative de l’AEEMG qu’il trouve salutaire : « Le secourisme est un thème très intéressant parce que ce qui peut se passer, peut arriver à n’importe quel moment et à n’importe quel endroit. Vu l’importance de ce thème, c’est très important qu’on en parle afin que tout le monde soit au courant des petits gestes très importants pour sauver des victimes. Cette initiative de l’AEEMG est salutaire, je trouve que ce programme doit être donné même dans les collèges et Lycées du pays », a-t-il dit.

De Fria, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin