Les députés se sont retrouvés ce mardi, 24 avril 2018 en séance plénière à l’Assemblée Nationale. La démarche visait à discuter et adopter cinq (5) textes, dont quatre accords de prêt auprès de la Banque Islamique de Développement (BID). Après l’adoption de ces projets, dont un qui porte sur environ 45 millions de dollars dans le domaine agricole, Marc Yombouno, le ministre du commerce a livré ses sentiments.

Guineematin.com vous propose le décryptage de ses propos !

« Je commence par remercier très sincèrement les honorables députés de notre auguste Assemblée Nationale, pour la compréhension qu’ils ont eu de cet accord de financement de 45 millions de dollars au profit de nos vaillantes populations à la base. Mais aussi, du sérieux qu’ils ont mis dans les travaux de commission en y apportant des observations, des suggestions pour pouvoir nous permettre de formuler en finalité un très bon accord. Ces remerciements vont aussi au chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé, pour sa volonté et à tout le Gouvernement pour l’accompagnement que nous avons eu. C’est un projet transversal, un projet qui touche certaines spéculations agricoles, à travers le développement des chaines de valeur. Donc, ça voudrait dire que tout ce qui concerne la chaine de valeur de la production jusqu’à la consommation, seront vraiment de mise dans la réalisation de ce projet. C’est pourquoi, nous sommes très satisfaits du vote favorable que l’Assemblée a eu à faire pour la ratification de ce projet.

   Quel sera la faisabilité de ce projet et qu’est-ce qu’il va apporter aux populations ?

« D’abord, il faut noter qu’il y aura la synergie. Une équipe de pilotage sera mise et il y aura aussi l’équipe de gestion, avec l’implication au niveau de l’équipe de pilotage de tous les départements et du secteur privé. Qu’est-ce qui ça va changer ? C’est l’amélioration des couches qui seront touchées, notamment les couches vulnérables, dont les femmes et les jeunes ; mais aussi, l’amélioration des revenus des populations qui seront touchés jusqu’à hauteur de 300 dollars par ménage. C’est aussi l’amélioration des productions et de la productivité. Mais, aussi nous allons faire en sorte qu’il y ait des activités liées à la conservation et à la transformation de nos produits à travers la construction des infrastructures de conservation et de transformation. Il y a aussi l’accès des zones de production. Vous vous savez, nous avons jusqu’à présent des problèmes au niveau de l’enclavement et ce projet va toucher cet aspect de désenclavement. Ce qu’il faut noter, c’est un projet en le réalisant, il va booster vraiment le positionnement de la Guinée aussi au niveau de la Banque Islamique parce que le sérieux qu’on va y mettre fera en sorte que le groupe puisse accorder aussi d’autres financements par rapport aux valeurs de biens, ou bien par rapport au sérieux qui seront de mise dans la réalisation du projet. C’est un projet à potentialité d’impact et nous y veillerons et nous tenons compte aussi de tout ce qui a été donné comme recommandations, observations et suggestion ici à l’Assemblée nationale et nous veillerons à ce que tous ces aspects soient de mise dans la réalisation du projet ».

Propos recueillis et décryptés par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin