L’hôpital régional de Mamou vient de bénéficier d’une nouvelle maternité et de plusieurs matériels de travail. Ces infrastructure et équipements ont été obtenus dans le cadre du projet HSD, financé par l’USAID. La cérémonie de remise officielle a réuni ce jeudi, 26 avril 2018, plusieurs cadres du ministère de la santé et des autorités locales, a constaté un envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou.

C’est d’un air très satisfait que le directeur général de l’hôpital régional de Mamou, Dr Kader Camara, a pris la parole à l’occasion de la cérémonie de remise de cette maternité flambant neuf et de ces équipements. Il a rappelé d’abord que cet hôpital a été créé en 1908 et érigé en hôpital régional en 1994. « Il a une capacité de 96 lits avec un personnel de 114 travailleurs toutes catégories confondues », a-t-il dit.

Dr Kader Camara a ajouté que pour l’exercice 2017, le nombre total de cas d’hospitalisations est de 3871 avec un TOM de 77,95%. Soit une augmentation de 4,59%  par rapport à 2016. 999 césariennes réalisées et 2324 accouchements. Le directeur général a, par la suite, salué les partenaires ainsi que le département de la santé qui continuent, dit-il, à appuyer les structures sanitaires aux bénéfices des populations. Il s’est par ailleurs, engagé, avec l’ensemble des travailleurs de l’hôpital et des autorités administratives, sanitaires et religieuses, d’atteindre les résultats escomptés.

Prenant la parole, le préfet de Mamou, Mory Diallo, a fait remarquer que la remise de ces infrastructures sous l’égide du ministère de la santé et sur financement de l’USAID, s’inscrit dans les annales de l’histoire de sa zone de juridiction. « Ces infrastructures viennent renforcer l’accès aux soins des femmes ; mais aussi, l’amélioration des conditions de travail des prestataires par la qualité du plateau technique offert », a dit le préfet.

De son côté, l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, Denis Hankins, a rappelé que l’USAID a une longue présence en Guinée et a toujours investi dans le domaine de la santé à côté de l’agriculture, de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l’éducation. « Ces dernières années, son investissement dans le domaine de la santé est devenu de plus en plus important et diversifié. Couvrant les domaines de la santé maternelle et infantile et la santé de reproduction, la lutte contre le paludisme, le renforcement du système d’information sanitaire », a dit le diplomate. Ajoutant que dans le cadre de l’appui au plan de relance et de résilience, l’USAID est également engagé à appuyer le gouvernement à travers le ministère de la santé pour améliorer l’accès et la qualité des soins, et restaurer la confiance entre les communautés et le système de soins, et surtout renforcer le système de santé et la gouvernance sanitaire.

Selon le diplomate, le coût des travaux de réhabilitation de l’hôpital, y compris l’installation de l’incinérateur, du forage et les équipements et matériels est de 258.893 dollars américains.

Visiblement très satisfait, Dr Mohamed Lamine Yansané a, au nom du ministre de la santé, remercié les donateurs avant de mentionner que cela contribue à améliorer les conditions sanitaires des populations, très chères au chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé ainsi qu’à son gouvernement. « Ce don issu de la coopération entre notre pays et le gouvernement américain, témoigne de l’excellence de la collaboration entre nos deux pays », a dit Dr Yansané.

Il rappelle que la maternité et les équipements remis aux responsables de cet hôpital, font partie d’un lot important de mesures allant de la formation du personnel, l’adduction d’eau, l’électrification des structures sanitaires, etc. « Ces mesures ont permis de changer la physionomie de plusieurs de nos hôpitaux afin de réduire, de façon remarquable, le taux de mortalité maternelle et infantile dans notre pays », a ajouté le conseiller principal du ministre de la santé.

Il faut rappeler qu’après la remise de ces dons, Dr Mohamed Lamine Yansané, a remis aussi aux autorités sanitaires de Mamou, une Pick-up 4X4 et une moto, destinées à la direction préfectorale de la Santé (DPS) de Mamou. Ces engins devront servir, dit-il,  aux EPARE (Equipes Préfectorales d’Appui à la Riposte aux Epidémies).

De Mamou, Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin