Le préfet Elhadj Safioulahi Bah vient d’être désavoué dans sa propre famille sur sa mauvaise lecture de l’histoire et son erreur d’appréciation sur l’identité du vrai fondateur de la ville de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah a provoqué une polémique qui ne laisse personne indifférente en affirmant que la ville de Labé a été fondée par un païen du nom de Manga Labé et que Karamoko Alfa n’a fait que construire la mosquée.

« C’est Manga Labé qui a fondé Labé et non pas Karamoko Alfa. L’érudit Alpha Mamadou Cellou dit Karamoko Alfa n’a fait que construire la grande mosquée qu’il aimait. Il faisait des allers et retours pour ne pas laisser la mosquée seule. Manga Labé a été chassé ou tué par Karamoko Alfa Mo Labé. Mais ce n’est pas mal que les gens disent la cité de Karamoko Alfa Mo Labé. C’est mentionné dans les livres (…) », a-t-il déclaré, jeudi, sur les antennes de la radio Espace Foutah.

Cette sortie médiatique inattendue du préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah qui frise une tentative de falsification de l’histoire a provoqué une onde de choc même dans sa propre famille, parmi les enfants de feu Elhadj Abdourahmane Bah.

« Il ne parle pas au nom de la famille Bah. Ce qu’il dit est complètement faux. Il a besoin de retourner consulter les écrits de ses parents » a confié l’ingénieur en informatique Mamadou Lamine Bah, jeune frère du préfet Safioulahi Bah, connu sous le sobriquet de Sénateur, vivant à Clarksburg, dans l’état du Maryland, aux États Unis d’Amérique.

Cette réaction montre jusqu’où les propos de Safioulahi Bah constituent une menace réelle contre la cohésion sociale à Labé en particulier et au Fouta Djallon en général. Quand on sait que son jeune frère Mamadou Lamine Bah est lié à Karamoko Alfa Mo Labé par sa mère qui est une Kâlidouyankée pure sang.

Ce n’est donc pas pour rien que le sermon de ce vendredi, 27 avril 2018, prononcé à la grande mosquée de Labé par l’imam Thierno Mouhamadoul Badrou Bah, un autre jeune frère du préfet Safioulahi Bah, portait sur la vie et l’œuvre de Karamoko Alfa Mo Labé. Thème qui a été développé de manière à soulager les descendants de l’érudit Alfa Mamadou Cellou Diallo, fondateur de la cité et ancêtre des Kâlidouyaabhé.

Sur instruction de l’imam de Labé, Elhadj Thierno Badrou Bah ce sermon du vendredi rétablissant la vérité historique sur la vie et l’œuvre de Karamoko Alfa Mo Labé a été largement diffusé sur les antennes des radios locales. Ce qui a permis de faire baisser la tension sociale provoquée le jeudi par le préfet Elhadj Safioulahi Bah.

 De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin