De nombreux guinéens sont passés maitres dans l’art de confectionner des documents de voyage. C’est dans ce cadre que monsieur Jean Baptiste Biagra s’est connu avec un léonais, en l’occurrence Naby Camara. Ce dernier promet de faire voyager le beau frère de monsieur Biagra de Conakry en Allemagne, via Dubaï. Les choses vont tourner court et le léonais se retrouve en prison. Son procès s’est poursuivi ce mercredi 02 mai 2018 au Tribunal de Première Instance de Kaloum, rapporte Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

 Dans ce projet de voyage, plus de 40 millions de francs guinéens sont échangés entre Jean Baptiste et Naby Camara. Le gendarme Bala Camara, en service à l’aéroport de Conakry, est mis à contribution pour faciliter les choses. Devant l’échec de la tentative d’aller jusqu’en Allemagne, le léonais et le gendarme sont mis aux arrêts et poursuivis pour escroquerie, faux, usage de faux et complicité.

 Interrogé à la barre par le juge Saïkou Barry, la victime est revenue en détails sur les événements. Selon Jean Baptiste Biagra, « Naby Camara m’a convaincu qu’il pouvait aider mon beau frère à voyager pour l’Allemagne via Dubaï. Quand il m’a présenté au gendarme, cela m’a rassuré davantage. Pour une première fois, c’était en septembre 2017, j’ai versé la somme de 1000 Euros, soit 11 millions de francs guinéens pour obtenir le visa pour Dubaï.  Ensuite, quand on eu ce visa, Naby Camara m’a demandé 25 millions de francs guinéens, pour le visa Dubaï-Allemagne. J’ai également donné cette somme. Nous sommes venus à l’aéroport le 02 octobre 2017, mais on nous a fait comprendre que le vol était plutôt programmé pour le 09. Quand nous sommes revenus le 09 octobre, au terme des formalités, on nous a fait savoir que le billet d’avion était un faux. J’ai appelé le gendarme, puisque c’est lui qui a effectué toutes les démarches à l’aéroport. Il m’a dit que Naby Camara est allé en Sierra Léone à cause du décès de sa maman. Il m’a fait savoir qu’on pouvait acheter un autre billet à 8 millions 745 mille francs guinéens. J’ai fini par accepter avec un engagement écrit du gendarme que je me ferai rembourser cette somme ».

Ainsi, le beau frère de Jean Baptiste Biagra va voyager sur Dubaï. Mais une fois arrivé, « les choses vont mal tourner pour lui. Naby Camara m’avait dit qu’il avait un correspondant là-bas, un diplomate allemand qui allait faciliter l’obtention du visa. En lieu et place, mon beau frère tombe sur un nigérian, le contact de Naby Camara, qui lui fait payer 50 dollars US par nuit, contrairement à notre convention du départ. Au bout de 7 séjours, il va quitter le Nigérian pour errer dans la ville comme un fou. C’est ainsi que je me suis résolu à faire venir mon beau frère au Sénégal en mauvais état de santé ».

A la barre, Naby Camara n’a pas nié avoir reçu les montants cités par la partie civile. Selon lui, « arrivé à Dubaï, le voyageur n’a pas respecté la convention. Il a quitté mon contact pour aller se loger dans un hôtel. Il a donc disparu alors qu’il avait un visa d’un mois pour Dubaï. Pendant que j’étais en prison, on a payé huit millions pour l’achat du second billet ».

Quant au gendarme, il a nié toute implication  et dit n’avoir rien tiré de la transaction. Des propos confirmés par le principal prévenu, Naby Camara. Toute fois, le gendarme héberge le léonais qui est impliqué dans des affaires de voyage vers l’Australie et autres.

 Le dossier est renvoyé au 16 mai 2018 pour les plaidoiries et réquisitions. Les deux prévenus retournent à la maison centrale où ils sont détenus depuis le 24 novembre 2017.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin