Kankan : grogne à l’usine de coton, les saisonniers réclament leurs salaires

Les travailleurs saisonniers égraineurs de l’usine du projet coton de Kankankoura, ont manifesté hier mercredi 02 mai 2018, pour réclamer le payement de leur salaire au compte du dernier mois de leur contrat. Ils sont allés protester contre le retard du payement de leurs dus, rapporte le correspondant de guineematin.com à Kankan.

Au nombre de 135, ces travailleurs saisonniers se sont rassemblés devant la direction générale du projet coton dès 7h du matin. Ils ont exprimé leur colère face au retard accusé dans le processus de payement de leur salaire fixé à 1.000.000 (un million) de francs pour certains, et à 1.450.000 (un million quatre cent cinquante mille) francs pour d’autres.

 « Tous les saisonniers se sont réunis, ce matin afin de demander aux responsables quand est-ce qu’ils comptent nous payer nos dus ?  Puisque que le 30 avril marquant la fin de notre contrat, est passé.  Ils nous ont fait savoir qu’il n’y a pas d’argent, d’attendre le retour de la mission  qui va à Conakry avant qu’on ne soit payé. Cela n’a pas été de notre goût, nous avons alors exigé qu’on nous paye maintenant », explique Tidjane Bérété, porte-parole des manifestants.

Ce mouvement des travailleurs saisonniers, s’est étendu à l’ensemble du personnel de l’usine coton. «On s’est vu avec les travailleurs permanents, ils nous ont fait savoir qu’ils sont avec nous, le vœu de tout le monde, c’est que le payement des salaires se fasse maintenant », indique Tidjane Bérété.

 Après des heures de discussions entre les responsables de l’usine et les représentants syndicaux des travailleurs, les deux parties sont parvenues à un compromis qui a pu calmer les manifestants. «Ils nous ont dit que nous les saisonniers,  nous serons payés aujourd’hui, mais que les permanents devront attendre d’ici le 05 de ce mois. Nous attendons donc que cette promesse soit tenue », a dit le porte-parole des manifestants au sortir de la rencontre.

Mais cette promesse n’a finalement pas été respectée. Les travailleurs saisonniers sont restés sur place jusque dans la soirée sans pouvoir rentrer en possession de leurs salaires. Ils ont décidé donc de poursuivre leur mouvement ce jeudi 03 mars.

Interrogés par Guineematin.com, le directeur général de cette usine, le Français Patrick DIERAERT et son adjoint Bakary Kaba, n’ont pas souhaité commenter cette situation.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA, pour Guineematin.com

Tel : 620 95 40 47

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS