Médias : le CIRD et l’APC Guinée joignent leurs efforts au service des femmes journalistes

La journée internationale de la liberté de la presse a été célébrée ce jeudi, 3 mai 2018. C’est dans cette dynamique que le Centre Internationale de Recherche et de Documentation (CIRD) a organisé une conférence de presse à l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC) de Kountia. Le CIRD en a profité pour signer un accord de partenariat avec l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC), rapporte Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

La conférence avait pour thème la « Responsabilité sociale des hommes de médias dans le domaine des droits de l’homme ».

Dans son discours, Elhadj Mamadou Yaya Cissé, directeur général adjoint chargé des études à l’ISIC a dit que son institution a pour mission « la formation initiale des futurs journalistes et futurs communicants du pays. Donc, ces échanges scéniques permettront d’apporter un plus à la connaissance ou à l’enseignement théorique que nous donnons à nos étudiants dans les salles de classe ».

De son coté, Abdourahamane Diallo, chargé de programme au CIRD, s’est réjoui de l’accord de partenariat qui vient d’être signé entre son institution et l’APAC. Pour lui, ce partenariat va être bénéfique pour les deux institutions. « Le CIRD est préoccupé par l’activité des femmes dans le landerneau médiatique, pas en Guinée seulement. Et pour cela, les femmes représentent une cible essentielle, il faut les accompagner. Les femmes, c’est vraie qu’aujourd’hui, il y a de plus en plus de femmes qui intègrent ce métier de journaliste. Il faut donc les encourager, éviter qu’il y ait l’exclusion des femmes au niveau des rédactions, lutter contre toute sorte d’harcèlement dont elles sont souvent victimes. Les femmes ont prouvé à travers le monde qu’elles peuvent bien faire ce métier qui a beaucoup de risques. Donc, au niveau du CIRD, nous allons faire un accompagnement des femmes qui sont membres de l’APAC. Un accompagnement sur le plan de la formation, cette formation continue, pour qu’elles aient un bagage conséquent pour pratiquer ce métier très noble mais qui comporte aussi des risques. Le CIRD, dans cet accompagnement, en plus de la formation, s’attèlera à la recherche du financement pour soutenir des projets qui vont être montés par l’APAC Guinée ».

Pour sa part, Asmaou Barry, présidente de l’APAC Guinée, s’est réjouie de ce partenariat que son institution vient de signer avec le CIRD. Selon elle, cet accord permettra à coup sûr « d’améliorer, de perfectionner les femmes journalistes dans l’exercice du métier de journaliste. Tous ceux qui sont dans la salle, vous êtes des étudiants en journalisme ou communication, sachez que lorsque vous terminerez, la formation ne s’arrête pas à l’école, il faudra continuer à se former. C’est dans le cadre donc de la poursuite de la formation continue des femmes journalistes qui sont en train d’exercer le métier que cette convention s’inscrit ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS