Siguiri : un présumé trafiquant d’armes arrêté par la gendarmerie

Exif_JPEG_420

La gendarmerie départementale de Siguiri vient de mettre main sur un trafiquant présumé d’armes de guerre. L’homme est accusé de fournir des armes aux armes aux malfrats qui sèment la terreur dans la préfecture, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

C’est un jeune homme de la trentaine que la gendarmerie départementale de Siguiri a présenté à la presse locale ce jeudi, 03 mai 2018. Il est accusé de trafic d’armes et d’association de malfaiteurs. « Ce monsieur est un trafiquant d’armes, il fournit des armes aux malfrats qui sont en train de semer la terreur dans la cité, comme le meurtre de deux jeunes à Tönsön la semaine passée. Hier nuit, on s’est réuni pour l’arrêter dans un hôtel de la place », a déclaré le Lieutenant-colonel Yamoussa Traoré, commandant de la gendarmerie départementale de Siguiri.

L’officier ajoute que certains citoyens ont voulu s’opposer à l’arrestation de ce jeune. Une attitude qu’il regrette et déplore : « C’est regrettable de voir les citoyens qu’on doit protéger avec leurs biens s’opposer à l’arrestation d’un malfrat. A Boukaria, le poste de police a été saccagé par les citoyens ainsi que le domicile de deux gendarmes par les citoyens. Hier pendant l’arrestation de ce monsieur, le gérant de l’hôtel a voulu faire révolter la population contre nous », a-t-il dit.

Le présumé trafiquant d’armes a été déféré à la prison civile de Siguiri en attendant son jugement.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour guineematin.com 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS