Barrages hydroélectriques de Kaléta, Souapiti et d’Amaria: des diplomates étrangers en visite sur les lieux

Une importante délégation de diplomates accrédités en Guinée s’est rendue ce samedi 05 mai 2018 dans la préfecture de Dubréka. Accompagnés du ministre de l’énergie et de hydraulique, les diplomates ont passé une journée chargée sur les sites de Kaléta, de Souapiti et d’Amaria, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.
C’est une quarantaine de diplomates formant un long cortège qui s’est rendue ce samedi sur le terrain pour toucher du doigt les réalisations en cours sur le fleuve Konkouré. La délégation était conduite par le ministre Cheikh Taliby Sylla de l’énergie et de hydraulique. On notait la présence du représentant de la délégation de l’Union européenne en Guinée, l’ambassadeur des États-Unis, mais aussi ceux de la fédération de Russie, de la Royaume Uni, de la France, de la Turquie, du Sénégal et de bien d’autres amis de la Guinée.
La visite a commencé par Amaria où les chinois de TBEA sont au démarrage de la  construction  d’un barrage hydroélectrique de 300 MW. Son délai d’exécution est de 54 mois pour un montant de 4 milliards de dollars US. 
Ensuite, le long cortège à mis le cap sur Souapiti où les travaux de construction se poursuivent à un rythme impressionnant. D’une capacité estimée à 450 MW, Souapiti est entrain d’être réalisé par d’autres chinois de la CWE (China Water and Electric). Là, les visiteurs ont été émerveillés par les réalisations en cours. Avant de rallier Kaléta, certains diplomates ont exprimé leurs sentiments sur ce qui se passe sur le terrain.
Pour Gerardus Gielen, chef de la délégation de l’Union européenne en Guinée,  » les travaux avancent bien. J’ai beaucoup écouté ce qui a été dit sur ce qui est prévu sur le fleuve Konkouré. A la fin de tous ces travaux d’ici quelques années il va y avoir quatre barrages sur ce fleuve, la Guinée fera un grand premier pas dans la pleine exploitation de ses ressources hydroélectriques sur le fleuve Konkouré et ça pourra aller beaucoup plus loin par la suite ».
De son côté, l’ambassadeur des États-Unis en Guinée, Denis Hankins à laissé entendre que « ces barrages, sur un système en cascades ne sont pas seulement destinés à la Guinée. Ils serviont à exporter l’énergie vers la région de l’Afrique de l’Ouest. Il y’a une série de grands projets d’infrastructures avec les investissements chinois, c’est aussi important que les investisseurs de tout le monde. C’est vraiment impressionnant de voir les progrès qui se font avec ces barrages »
L’ambassadrice du Sénégal et la représentante de la CEDEAO en Guinée  se sont réjouis de ce qui est entrain d’être réalisé en Guinée. Ces diplomates estiment que les projets d’interconnexion entre la Guinée et ses voisins que ce soit avec l’OMVG et l’OMVS seront bientôt une réalité au bénéfice des populations ouest africaines.
La visite à pris fin par le barrage de Kaléta où les diplomates ont apprécié la magie des chinois qui ont réalisé l’édifice.
Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com 
Tel 628 17 99 17

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS