Dr. Diané, ministre de la Défense : « les armes légères tuent chaque jour et exacerbent les conflits »

La septième réunion du comité de pilotage du projet CEDEAO-UE sur les armes légères s’est tenue ce lundi, 07 mai 2018. Une initiative du Programme des Nations-Unies pour le Développement en collaboration avec la Commission Nationale de lutte contre les armes légères et de petit calibre. Elle vise à se pencher sur l’état des lieux et sur les perspectives dans me cadre de cette lutte, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette réunion regroupe le comité technique des commissions nationales des pays de l’espace CEDEAO ainsi que les partenaires comme le PNUD, l’Union Européenne.

Général Bambou Fofana

Dans son discours, le président de la Commission Nationale de lutte, le Général Bambou Fofana a laissé entendre que la problématique de la circulation des armes légères et de petit calibre est plus que d’actualité. C’est pourquoi, ajoute le Général Fofana « pour atteindre un niveau de paix et de sécurité qui favorise la stabilité et le développement, le contrôle effectif des armes légères et de petit calibre devient une préoccupation majeure pour la CEDEAO et les partenaires au développement ».

De son côté, le représentant du Programme des Nations-Unies pour le Développement à cette cérémonie, Eloua Kouadjo 4, a félicité les commissions nationales des pays touchés par le projet pour leurs actions menées pendant la phase pilote du projet. « Votre engagement et votre perspicacité ont permis à notre projet d’atteindre d’importants résultats ».

Dr. Mohamed Diané

Pour sa part, le ministre d’État à la présidence de la République, en charge de la Défense nationale, Dr. Mohamed Diané a rappelé que « les armes légères et de petit calibre tuent chaque jour, exacerbent les conflits, et engendre une culture de la violence et de l’impunité. Partout où ces armes ont sévi, elles ont semé la mort et la désolation. Les efforts de développement, la résolution des conflits et l’application des accords, âprement négociés, ont été compromis ».

Enfin, Docteur Mohamed Diané a réaffirmé l’engagement des autorités guinéennes « à collaborer avec la CEDEAO et l’Union européenne afin de contribuer à augmenter le nombre de communautés vivant sans armes, en paix dans la sous-région ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS