La journée ville morte de l’opposition républicaine a paralysé certaines parties de la route Le Prince. Pendant la matinée et une bonne partie de l’après midi, le tronçon Cosa-Bambeto-Hamdallaye a été barricadé par des jeunes. Le calme revient peu à peu sur les lieux, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pour protester contre le « hold-up électoral » du 04 février dernier, l’opposition républicaine avait appelé ses militants à observer une journée ville morte de l’opposition républicaine ce lundi. De nombreuses parties de la route Le Prince ont été barricadé. De Cosa à Hamdallaye en passant par Koloma et Bambeto, des jeunes ont jeté des cailloux sur les usagers tout en y brûlant des pneus.

À Bambeto, des jeunes ont retiré de l’argent aux automobilistes durant toute la journée. Ces actes se sont intensifiés aux environs de 17 h 40 où c’est une course entre jeunes qu’on assiste pour dépouiller les automobilistes. Certaines d’entre eux manquent de peu de se faire renverser, se cramponnant sur les véhicules avec des injures grossières contre ceux qui retardent à payer.

Par contre, à Koloma marché les jeunes se sont replié dans le quartier. Les véhicules et les motards circulent normalement même si la peur se lit sur certains visages. Les boutiques et magasins sont fermés et aucun agent des forces de l’ordre ne s’est aventuré sur les lieux.

Alpha Mamadou Diallo depuis Koloma marché pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin