ministre Abdoulaye Yéro Baldé

Comme indiqué précédemment, le lundi passé, 14 mai 2018, l’Assemblée nationale a approuvé une série de six accords et conventions dont une portant sur la coopération entre la Guinée et l’Algérie. L’occasion était alors opportune pour le ministre de l’Enseignement supérieur et Recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, d’attirer l’attention des députés sur le vieillissement des effectifs de son département, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Tout d’abord, le chef du département de l’Enseignement supérieur a exprimé aux député sa satisfaction avant de dégager les avantages que la Guinée pourrait tirer de tels accords de coopération avec ce pays africain.

« Ce Mémorandum d’Entente entre la Guinée et l’Algérie, dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, apportera des changements en matière de recherche scientifique, de formation des formateurs et chercheurs, de mobilité des étudiants et des enseignants », a précisé le ministre, visiblement heureux du soutien de l’Assemblée nationale.

Et, à la sortie, face aux journalistes, Abdoulaye Yéro Baldé n’a pas manqué de tirer la sonnette d’alarme sur le vieillissement des effectifs de son département. « Comme je l’ai dit en plénière, au moins de 20% des formateurs ont le PHD en Guinée. Ce qui veut dire que nous manquons sérieusement d’enseignements au supérieur et il nous faut très rapidement, à travers des coopérations fructueuses et des accords bi et multilatéraux, parvenir à combler le gap. Sinon, dans les cinq ans à venir, il sera encore plus difficile avec le départ à la retraite de plusieurs formateurs de haut niveau que nous avons, mais qui sont frappés par l’âge de la retraite », a indiqué le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin