Bamako : Cellou Dalein à l’investiture de Soumaïla Cissé

Par Akoumba Diallo : Au Mali, l’élection présidentielle est prévue le 29 juillet 2018. L’Union pour la République et la Démocratie (URD), aidée de la Plateforme dénommée « ensemble restaurons l’espoir » a investi le député  Soumaïla Cissé candidat à cette élection. C’est ainsi que Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), chef file de l’opposition politique guinéenne et vice-président exécutif de l’Internationale Libérale a été invité à prendre part à cette cérémonie nationale d’investiture, le 12 mai, au stade du 26 mars de Bamako.

Dès l’arrivé de la délégation conduite par Cellou Dalein Diallo, le vendredi 11 mai, à Bamako,  une délégation des femmes leaders politiques, conduite par madame Cissé Assitan née Traoré, épouse du président Soumaïla Cissé, a rendu une visite de courtoisie à la délégation de l’UFDG. Parmi ces dames leaders, madame Fatou Sène, présidente du mouvement des femmes de Paris et des  députés au parlement du Mali.

Ce jour, le président Cellou Dalein Diallo a aussi été honoré, pendant qu’il échangeait avec l’assistance, de la visite surprise du président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et chef de file de l’opposition politique burkinabè, Mr Zéphirin Diabré. Mais aussi, celle de Mr Gnagnon Kossi, responsable des jeunes dirigeants du parti togolais FDR (Forces Démocratiques pour la République) et du jeune leader guinéen Mr Diabaty Doré, président du Rassemblement pour la République (RPR).

Dans la matinée du 12 mai, le président Cellou Dallein Diallo, en sa qualité de vice-président exécutif de l’Internationale Libérale, a eu plusieurs entretiens avec des délégués venus de divers horizons pour assister à cette cérémonie d’investiture. De nombreux membres de la diaspora guinéenne se sont, eux aussi, bousculés pour rencontrer le président Cellou Dalein Diallo.

Pour confirmer l’autorité de son vice-président exécutif sur les membres de l’Internationale Libérale, le candidat à l’investiture, Mr Soumaïla Cissé est venu á l’hôtel, serrer la main au président Cellou Dalein Diallo, avant de se mettre au rituel protocolaire de l’investiture.

Par la suite, une délégation de la fédération UFDG de Bamako, introduite par son premier responsable, Mr Boubacar Condé, a été reçue en audience par le président Cellou Dalein Diallo. Il a été longuement discuté du fonctionnement du parti à Bamako, du contentieux électoral et des conditions de vie des guinéens au Mali.

Sous l’autorité du chef de file de l’opposition guinéenne et en sa qualité de représentant de l’Internationale Libérale à cette investiture, le couple Cissé a offert un déjeuner à la cinquantaine d’invités étrangers et anciens hauts responsables de l’administration malienne.

Dans l’après-midi du 12 mai, les invités, sous le leadership de Cellou Dalein Diallo, ont rejoint les militants et sympathisants de l’URD, au stade du 26 mars. Un stade de 60 mille places assises, plein, d’une foule en liesse. Les organisateurs qui tiennent compte des places installées, pour la circonstance, sur la pelouse, soutiennent y avoir mobilisé environ 80 mille personnes.

Un tour de stade, une animation artistique et le discours d’investiture, le tout sous l’attentive écoute de la doyenne des militants de l’URD, venue de Kayes.

Dans son discours de circonstance, le candidat Soumaïla Cissé a fait comprendre que l’exécutif malien actuel n’a pas respecté le contrat social avec le peuple. Promettant de surveiller le processus électoral pour éviter toute tentative de fraude, sans laquelle, il est sûr de battre le président sortant, le président Ibrahima Boubacar Kéïta (IBK).

Le 13 mai, le président Cellou Dalein Diallo s’est rendu dans la famille de feu Haïdara Abdarahamane Chérif décédé, le 6 avril 2018, à Tunis, pour présenter au nom de la famille politique et de tous les guinéens, les condoléances à la famille du défunt.

Le défunt Chérif était un ami de l’ancien président guinéen, feu Lansana Conté que le président Cellou Dalein Diallo a côtoyé avec admiration et respect. Les enfants du défunt, présents à cette rencontre ont été inconsolables au sens profond de la reconnaissance de Cellou Dalein Diallo et des souvenirs qu’ils ont de la proximité entre leur papa et le président de l’UFDG. La communauté des sages de Bamako a été, elle aussi, fortement mobilisée pour entendre et bénir le chemin de l’honorable visiteur.

Une conférence organisée, dans une des salles de Laico hôtel de l’amitié, par le bureau fédéral de Bamako a mobilisé environ 150 militants de l’UFDG, sympathisants et des membres du conseil des guinéens au Mali. Tous, y compris le président du haut conseil des guinéens au Mali, Mr Sita Camara et son épouse, ont prêté une oreille attentive aux propos de Cellou Dalein Diallo.

Cette conférence de Cellou Dalein Diallo a commencé par un discours introductif dans lequel le président a expliqué les risques de gabegie dans la gestion des marchés publics, le contentieux électoral et les mauvaises orientations de l’administration, la diabolisation de l’UFDG par l’administration du président Alpha Condé.

Le doyen Sita Camara a appelé le leader de l’UFDG à privilégier la paix en renonçant aux manifestations politiques, « pour plus de quiétude sociale dans le pays ».

En réponse, le président Cellou Dalein Diallo a invité le président du conseil des guinéens au Mali à s’impliquer, auprès des autorités guinéennes, « pour le respect des engagements issus des dialogues politiques ».

Le président Cellou  Dalein Diallo a insisté, à l’attention des participants sur les sources de conflits en Guinée, sans la résolution desquelles tout appel au calme ne serait qu’une inutile poésie.

Toutefois, le président  Cellou Dalein a insisté sur le fait qu’il soit un homme de paix par éducation et par conviction. Et de conclure que « l’avantage de votre futur président de la République est que je suis né dans un village. Je connais donc les problèmes. Je n’aurai pas  comme justificatif que mon jeune frère est mort et que c’est lui qui connaissait le pays et les Hommes pour me renseigner ».

Dans la soirée, et en marge d’un tournoi de football qui était en cours, un carnaval a été organisé à Bamako par les ressortissants guinéens dans leur diversité, en honneur au président Cellou Dalein Diallo. Ceci à la fin du match au compte de la demi-finale ayant connu la victoire de l’équipe de Mamou sur celle de Lélouma : l’ambiance a été grandiose.

Le 14 mai, avant de reprendre l’avion pour Conakry, la délégation du président Cellou Dalein Diallo a tenu à présenter les condoléances du parti à Elhadj Abdoulaye Bah, président de la Coordination du Foutah Djallon au Mali, qui, la veille, avait perdu son petit-fils, Atigou Bah.

Aboubacar Akoumba Diallo

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS