Le Syli national Junior (les moins de 20 ans) joue demain samedi, 19 mai 2018 contre son homologue de la Mauritanie. Cette rencontre retour s’inscrit dans le cadre du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de la catégorie (CAN U-20) prévue au Niger en 2019. En prélude à cette rencontre, une conférence d’avant match s’est tenue ce vendredi au siège de la Fédération Guinéenne de Football, a constaté sur place Guineeamtin.com à travers un de ses reporters.

Lors du match aller disputé le weekend dernier à Nouakchott, les jeunes guinéens s’étaient inclinés sur le score étriqué d’un but à zéro. Autant dire que les poulains du sélectionneur, Souleymane Camara « Abédi », devront sortir le grand jeu pour se tirer d’affaires.

Souleymane Camara

Conscient de ce handicap qu’il faut remonter, le sélectionneur guinéen a apporté des explications sur la stratégie à mettre en place pour obtenir la qualification. « On a eu cinq jours d’entrainement et puis j’ai observé leur vidéo depuis un bon moment. J’ai préparé mes stratégies en fonction des adversaires. Je crois que ce ne sera pas pareil, jouer à domicile et jouer en déplacement font deux. Alors, l’entraîneur va certes changer sa stratégie. Je crois que c’est un match piège où il faudra tout donner dès l’entame du jeu, dans les quinze ou vingt premières minutes pour égaliser non seulement et sans encaisser. Le plus important est de tout donner en première mi-temps pour égaliser avant de se mettre à l’abri », a dit Souleymane Camara.

Par ailleurs, le coach du Syli Junior est revenu sur le moral de sa troupe avant cette confrontation. « Je crois que tout le monde est apte, puisque tout le monde est avec le groupe, on s’entraine ensemble. Pour le moment, avec le médecin il n’y a rien de grave. Tout le monde est apte pour le match ».

Massa Diarra

Du côté de la Mauritanie, en lieu et place du sélectionneur des U20, le malien M’baye Baye, c’est Massa Diarra, le vice-président de la fédération de football, chargé des équipes nationales, qui a répondu présent. Plus administratif que technique, Massa Diarra a plutôt parlé du développement du foot en Mauritanie. En ce qui concerne le match proprement dit, le vice-président dira que les Juniors Mauritaniens « ont certes un but d’avance. Mais, ils ne doivent pas dormir sur leurs lauriers. Même à deux ou trois à zéro, on n’est pas à l’abri, en plus forte raison un seul but à remonter ».

Interrogé sur sa perception du football guinéen, Massa Diarra a laissé entendre que la Guinée a eu ses heures de gloire avec les Cherif Souleymane et autres Petit Sory. « A l’époque, on pouvait prendre 10 ou 11 à 0 contre eux. Maintenant, il y a un nivellement des valeurs. Le Syli national actuel, il y a du talent et des efforts sont entrain d’être faits ».

Le coup d’envoi de la rencontre est prévu demain samedi à 17 heures au stade du 28 septembre de Conakry.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin