Des débits de boisson détruits à Kantoumanina ce samedi, 19 mai 2018

Dans la matinée de ce samedi, 19 mai 2018, les populations de la sous-préfecture de Kantoumanina (située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Mandiana) étaient en colère, suite à l’assassinat d’un jeune étudiant, a appris Guineematin.com des sources locales.

Selon nos informations, la victime, Zaoro Gbanamou, est un jeune diplômé en biologie à l’Université de Kankan. Il aurait été tué la nuit dernière par un fusil automatique au milieu des campements des mineurs.

Après la découverte de son corps ce matin, les populations en colère se sont attaquées aux débits des boissons alcoolisées et aux revendeurs de la drogue… Tout a été mis à sac !

Finalement, Guineematin.com apprend que le calme est revenu sur place et les autorités rassurent que les enquêtes, immédiatement enclenchées orientent déjà vers un des patrons du ghetto d’où seraient allés ceux qui ont tué Zaoro Gbanamou…

A rappeler que l’année dernière, la même sous-préfecture avait également enregistré l’assassinat d’un autre jeune. Sidiki Bayo, un vendeur d’or originaire de Sabadou-Baranama) dans la préfecture de Kankan, avait été tué par fusil de calibre 12, dans la soirée du mercredi 05 avril 2017, entre les districts de Trido et de Débidiana dans la sous-préfecture de Kantoumaniana, Mandiana. Il est donc impératif de veiller à l’utilisation des armes à feu pour protéger les citoyens qui vivent dans ces zones aurifères.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin