Conakry vit aujourd’hui le premier samedi du mois de Ramadan de cette année. Et le samedi, c’est le jour choisi par la plupart des partis politiques du pays pour tenir leurs assemblées générales hebdomadaires. Des assemblées qui se tiennent aujourd’hui dans une atmosphère toute différente de celle habituelle, et dictée par le Ramadan, a constaté Guineematin.com à travers ses reporters déployés aux sièges de plusieurs partis politiques.

D’ordinaire, les assemblées générales des partis politiques en Guinée (particulièrement le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG) sont des moments festifs pour certains. Avant les discours des responsables politiques, de nombreux artistes se chargent d’animer la cérémonie à travers des chants et des danses. Une ambiance qui dure plusieurs heures quelques fois et qui permet de tenir en haleine les militants et sympathisants.

Mais ce samedi 19 mai 2018, l’atmosphère est tout autre aux sièges du RPG Arc-en-ciel et de l’UFDG. Ces deux partis politiques ont décidé de s’adapter au contexte qui prévaut, le Ramadan. Aujourd’hui, pas de chants et pas de danses. Les militants et sympathisants présents sont assis et écoutent calmement la lecture du saint Coran, ou des sermons enregistrés qui retentissent.

Une autre façon, dictée par le contexte, de tenir en haleine les militants jusqu’à l’arrivée des responsables de ces formations politiques, qui pourraient eux-aussi s’adapter à la situation, en se montrant plus modérés dans leurs discours.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin