Elhadj Mohamed Wakil Yattara

Pendant le mois de Ramadan, mois entamé le jeudi passé, 17 mai 2018, en Guinée, les musulmans dans leur majorité, font la rupture du jeûne de façon collective. Ils se réunissent le soir avec différentes sortes d’’aliments pour couper le jeûne en groupe. Et selon l’inspecteur régional des affaires religieuses de Boké, cette pratique est très importante pour les jeûneurs, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Le Ramadan est un mois de jeûne, de pénitence mais aussi de solidarité entre les musulmans. Et c’est dans le cadre de cette solidarité justement, que la rupture collective du jeûne est recommandée, explique Elhadj Mohamed Wakil Yattara, inspecteur régional des affaires religieuses de Boké : « Le Ramadan demande la solidarité, la bonne collaboration dans le voisinage. Raison pour laquelle, chacun envoie son plat, chacun veut que son frère mange sa nourriture. Manger ensemble prouve une solidarité parce que c’est avec le frottement que les sentiments naissent », a-t-il dit.

Elhadj Mohamed Wakil Yattara

Le responsable religieux rappelle que depuis le temps du Prophète Mohamed, la rupture du jeûne s’est toujours faite en groupe. C’est pourquoi, il invite les musulmans, riches ou pauvres, à continuer cette pratique. « Mais si toi tu es égoïste, tu ne veux pas faire bénéficier à d’autres de ta nourriture, tu ne leur apportes aucune aide, c’est que tu n’es pas prêt à recevoir le pardon de Dieu et l’absolution de tes pêchés », a précisé Elhadj Mohamed Wakil Yattara.

En ce qui concerne les aliments avec lesquels on doit faire la rupture du jeûne, l’inspecteur régional des affaires religieuses de Boké conseille aux musulmans les dattes. Selon lui, le Prophète de l’Islam a coupé le jeûne avec des dattes, et il est important pour tout musulman d’imiter le Prophète.

Abdourahmane N’Diaré Diallo Boké pour Guineematin.com

Tel. 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin